Ce petit RPG édité par Sony en fin de vie de la Playstation (il est sorti par chez nous en 2000) n'est pas très connu du grand public. Les collectionneurs le connaissent par contre très bien car il est difficile, voir impossible, de l'avoir à prix correct sur des sites comme Ebay.

Ayant eu la chance de m'en trouver un exemplaire, je me suis mis dessus quelques heures.
Déjà, l'ambiance est clairement axée Heroic Fantasy, ce qui n'est vraiment pas pour me déplaire. Le grand RPG de la Playstation est bien entendu Final Fantasy VII, mais son monde mêlant futur et moyen-âge ne me botte pas des masses. Le fait de retrouver le monde des chevaliers et des dragons est déjà un excellent point pour moi.

Ensuite, il a les avantages de ses inconvénients. Et cela tient en ces quelques mots : c'est un RPG grand public.
Mon dieu ! Cela veut dire que tout le monde peut y jouer ? Eh oui mon bon monsieur ! Pas besoin d'apprendre des techniques trop pointues ni d'avoir à apprendre le manuel avant de se lancer dans l'aventure, tout est expliqué au fur et à mesure de la progression.

Legend of Dragoon, un bon RPG accessible au plus grand nombre.
Legend of Dragoon, un bon RPG accessible au plus grand nombre.

Le scénario est classique. Je ne sais pas si cela vient de la traduction française, mais beaucoup de passages sont vraiment grossiers, avec des réactions des personnages vraiment pas réalistes. Cela se veut chevaleresque, mais ça tombe assez souvent à plat. Par contre, le scénar en lui-même est assez sympa, on a toujours envie d'en savoir un peu plus, et les petits liens scénaristiques distillés ça et là donnent vraiment envie de continuer.

Sur la carte, les chemins sont tous tracés, on n'est donc pas libre d'aller où l'on veut. Du coup, on n'est jamais perdu, et c'est une très bonne chose.
Pas de leveling non plus, les boss font énormément monter les niveaux alors que contre les ennemis plus classique, ça ne monte vraiment pas vite. Le jeu est très bien fait de ce côté là.
Le système de combats est on ne peut plus classique, au tour par tour bien entendu. La seule innovation est que lorsque l'on se met en défense, non seulement on encaisse moitié moins de dommages, mais on gagne même de la vie ! Cela ne sert par contre à rien, puisque les boss enlèvent bien plus que ce que l'on peut récupérer en parant (forcément, sinon cela serait bien trop facile). On ne s'en sert donc que contre un ennemi très faible pour remettre à fond la vie de ses perso... Mais c'est ultra long et chiant.

Autrement pour moi, le principal soucis du jeu vient de son inventaire. Ici, impossible de trimbaler des dizaines d'objets comme dans Final Fantasy, ici on n'a droit qu'à 32 objets ! Cette pseudo innovation est totalement nulle. Si elle est sympa dans les premiers Resident Evil car permettant de gérer au mieux ses objets, elle est franchement chiante ici : il faut alors aller en reconnaissance dans le niveau pour voir si on a besoin de purificateur d'esprit ou corporel, pour revenir à la sauvegarde précédente pour remplir son inventaire le mieux possible. On se retrouve avec plein de thune que l'on ne peut pas dépenser faute de place ! Un comble !
Un tout petit détail qui gâche énormément l'aventure, ce qui est vraiment dommage.

Niveau longueur, ya visiblement de quoi faire. Je n'ai pas encore terminé le jeu, mais les quatre CD semblent proposer une durée de vie de 40 ou 50 heures...
Excellent !

Legend of Dragoon

Pour résumer, Legend Of Dragoon est un jeu vraiment sympa, qui ne prend pas la tête, mais qui a tout de même quelques petits défauts qui le font passer à côté du hit. Dommage, car la réalisation est vraiment au top, aussi bien le jeu lui-même que les vidéos.

La note : 5/6 (Excellent !)