Depuis quelques années en perte de vitesse, cette saga si sympathique au début des années 1990 a pris du plomb dans l'aile. Et ce n'est pas ce nouvel opus qui va remonter le niveau.

Pour son arrivée sur Xbox 360 et PS3, Larry tente de modifier encore une fois sa recette. Si avant il s'agissait de point & click intéressants, on est passé par la case mini jeux sur Playstation 2, pour cette fois arriver au GTA like, tout en gardant ce côté mini-jeux.

En gros : on tente de prendre ce qui marche en ce moment histoire de ramener un peu d'argent avec les restes de cette licence devenue totalement has been. On incarne toujours le neveu de Larry (qui s'appelle aussi Larry), mais cette fois, on croise plus fréquemment le tonton. Le tout est modélisé avec le plus mauvais goût et se révèle assez moche techniquement parlant.

Leisure Suit Larry Box Office Bust sur Xbox 360.
Leisure Suit Larry Box Office Bust sur Xbox 360.

Votre but est simple : vous balader sur les plateaux de tournage et effectuer diverses tâches afin de découvrir une taupe qui s'infiltre sur les plateaux. Le tout est soporifique à souhait : ramasser des feuilles volantes, apporter ceci à machin, etc. C'est totalement inutile, et ce n'est pas la maniabilité calamiteuse qui va vous donner envie de continuer.
Sous couvert d'enquête, on ne fait finalement qu'accumuler les petites missions. C'est dommage, car il y a du mieux que dans le précédent épisode. Ce n'est toutefois pas assez (loin de là) pour rendre le jeu correct.

Leisure Suit Larry - Box Office Bust n'est pas vraiment mauvais, il est juste insipide. Et c'est vraiment dommage, car une fois de plus, je voulais retrouver l'alchimie des premiers épisodes, c'est à dire cette dose d'érotisme (léger) lié à un humour plus que l'on pourrait penser. Ici, c'est par contre franchement lourd.
à peine moyen

Leisure Suit Larry - Box Office Bust

Leisure Suit Larry - Box Office Bust est très moyen, et ne fait pas grand chose pour redorer le blason d'une licence qui en aurait pourtant bien besoin.

La note : 2/6 (à peine moyen)