J'adore Lode Runner, l'original. Alors forcément, quand je vois arriver la version Nintendo 64, j'ai bien envie d'y jouer, même si j'ai un peu peur de ce sur quoi je vais tomber.

Vénérable ancêtre


Sorti en 1983, Lode Runner va révolutionner le monde du puzzle game. Mêlant subtilement dextérité et réflexion, le jeu de Doug Smith a clairement marqué son époque.

Le voir revenir une bonne quinzaine d'années plus tard est à la fois excitant et inquiétant. Le développeur de cette version Nintendo 64 est Big Bang Software, mais le géniteur originel du jeu a eu son coup d'oeil à donner sur le développement, ce qui est plutôt rassurant.


Bien loin des graphismes sommaires de l'épisode originel, Lode Runner 3D est entièrement en 3D - oui, comme son nom l'indique, forcément. A l'époque, c'était la mode, et de nos jours cela pique particulièrement les yeux. Plus que la réalisation, c'est la direction artistique de très mauvais goût qui va très certainement rebuter le retrogamer lambda.

Une réalisation qui pique les yeux


Il va toutefois falloir passer par dessus cette mauvaise première impression sous peine de rater un jeu qui se défend encore très bien une fois la manette entre les mains.

On se retrouve donc à nouveau à faire la course contre les adversaires. Pour la gloire. Si vous désirez faire du casino course en ligne, ce n'est pas vraiment sur Nintendo 64 que ça doit se passer...

Lode Runner 3D se découpe en différents mondes, avec possibilité de sauvegarder entre chacun d'en eux, ce qui est particulièrement appréciable. Chaque monde est découpé en un certain nombre de niveaux. Une fois le premier monde terminé, on passe aux choses sérieuses. Les vieux briscards retrouveront immédiatement leurs marques.

La représentation est en 3D, mais les déplacements se font à la manière 2D, un peu comme dans un Pandemonium sur Playstation et Saturn par exemple. Cela facilite les déplacements et rend l'aire de jeu particulièrement claire. Plutôt pratique pour un puzzle game.

Le principe reste donc le même : terminer le niveau en attrapant assez d'or pour pouvoir ouvrir le portail de sortie. Pour ce faire, il faudra éviter les adversaires qui se déplacent aléatoirement.

Bien entendu, vous aurez votre arme de prédilection : la pelle ! Enfin, pas exactement, bien que le résultat soit le même, mais pour creuser, vous balancez une sorte de rayon laser. Enfin bref, vous creusez des trous quoi. Ces derniers se rebouchent après quelques secondes, et il vous faudra très régulièrement calculer votre coup pour chopper un adversaire ou passer à travers une série de blocs. Un principe simple, mais toujours aussi efficace.
Excellent !

Lode Runner 3D en quelques mots

Lode Runner 3D, une fois passé la mauvaise impression visuelle, s'avère être un bon héritier de son illustre grand père. Un jeu a essayer.

La note : 5/6 (Excellent !)