RPG très attendu sur une Xbox 360 en mal de jeux du genre, Lost Odyssey en aura déçu plus d'un. La faute à une orientation clairement hardcore gamer à la tendance limite rétrograde.

Le début de l'aventure est assez long, il faut environ deux heures pour entamer les premiers combats. Sans souffrir de longueurs, cette longue exposition permet au joueur de découvrir le jeu petit à petit, en commençant par son ambiance et son scénario.

Faisant suite à Blue Dragon, le moins que l'on puisse dire c'est que le dernier né de Mystwalker tranche radicalement avec son prédécesseur.
Blue Dragon était gentillet et facile, Lost Odyssey est mature, sombre et difficile. Leur seul point commun est de rappeler énormément la série Final Fantasy - ce qui n'est pas un hasard puisque Mystwalker a été créée par Sakaguchi san, l'homme à l'origine de la série qui a depuis quitté Squaresoft.

Lost Odyssey n'est pas mauvais, il est juste réservé aux plus persévérants...
Lost Odyssey n'est pas mauvais, il est juste réservé aux plus persévérants...

Vous incarnez un immortel qui a perdu la mémoire. Vous devrez mener une enquête suite à ce qu'une météorite ait anéanti un champ de bataille tout entier dans une séquence d'introduction tout bonnement époustouflante.
Des personnages charismatiques et torturés, vous en croiserez un paquet durant votre aventure, le tout épaulé d'un scénario parfaitement maitrisé et palpitant de bout en bout sur les 4 DVD proposés.
On peut noter également la présence de flashbacks précisant la mémoire de votre héros, sous forme de rêves textuels rudement bien écrits et souvent très poignants.

Une fois la mise en bouche effectuée, vous entrez dans le jeu. Et là, la réalisation a beau être magnifique, le principe de jeu remonte aux origines du genre. Les combats sont aléatoires, on ne voit même pas ses ennemis arriver - un retour en arrière face à un Blue Dragon pourtant en manque d'innovation.
Le système de combat et d'ailleurs repris pour être retouché quelques peu. Il faut toujours éradiquer la première ligne d'ennemis avant de s'attaquer à celle du fond.

Niveau leveling, c'est le choc : régulièrement, vous ne gagnez plus d'expérience. Impossible de leveler, tout se fait naturellement ! Une excellente chose pourrait-on penser, si cela ne faisait pas monter la difficulté de façon exponentielle.
Car oui, Lost Odyssey est beau, jouable, certes peu original voir rétrograde dans son gameplay, mais il est surtout diaboliquement difficile. Si difficile que la plupart des joueurs laisseront tomber en pestant comme des putois.
moyen

Lost Odyssey

Lost Odyssey est un bon RPG, mais sa difficulté ne le met à la portée que de ceux qui aiment les challenges soutenus. Les combats contre les boss sont de vrais cauchemars.
On ne sait pas trop où veut nous emmener Sakaguchi, on attendait de l'innovation, on assiste à un retour en arrière, on ne pourra pas lui reprocher une certaine prise de risque en tout cas, tant le jeu s'adresse à un public restreint.

La note : 3/6 (moyen)