Lumo vous propose de vous plonger au coeur des années 1980, et de ses jeux en 3D isométrique. C'est parti !

Tu la sent la nostalgie ?


Dès les premières secondes passées sur Lumo, j'ai été pris d'une bonne grosse vague de nostalgie.

Me revenaient en tête des jeux myhtiques comme Solstice sur Super Nintendo ou encore Knight Lore ou Head Over Heels, sorti en 1987 sur Amstrad CPC et ZX Spectrum (puis plus tard adapté sur pas mal d'autres supports de l'époque).

Tout commence ici...
Tout commence ici...

Ces jeux étaient marquants pour deux raisons : la première, c'était leur difficulté, souvent dantesque ; la seconde, c'était leur réalisation, avec cette fameuse 3D isométrique qui rendait la maniabilité si particulière.

Voir adapter cette représentation si atypique tient clairement du paris même à une époque où le rétro a le vent en poupe.

Old School revisité


Au début de la partie, on a deux modes de jeu : Classique ou Old School. Et autant dire qu'il faut être kamikaze pour opter pour le mode Old School, dans lequel vous n'avez que 3 vies pour venir à bout de l'aventure.

Le jeu demande une certaine dextérité, et pas uniquement de la réflexion.
Le jeu demande une certaine dextérité, et pas uniquement de la réflexion.

Comme à l'époque quoi. Sauf que cette époque est clairement révolue. Heureusement, le mode classique propose des vies infinies, des sauvegardes régulières et une carte du niveau.

Et même avec ça, terminer l'aventure Lumo n'est pas une balade de santé.

Des énigmes... et de la dextérité


Lumo, comme les jeux rétro dont il s'inspire, repose principalement sur la résolution d'énigme. Toutefois, certaines d'entre elles impliquent également des phases de plate-forme où la précision sera de mise.

Il va vous falloir trouver comment progresser dans ce dédale de salles.
Il va vous falloir trouver comment progresser dans ce dédale de salles.

Et là, ça ne sera généralement pas de la tarte. Non pas que la maniabilité soit mauvaise, bien au contraire, elle est bien meilleure qu'à l'époque (merci les sticks analogiques). Seulement voilà, la représentation graphique complexifie votre désir de précision...

On peste donc régulièrement lorsque l'on se ratte, d'autant que certaines fois, il vous faudra tout recommencer la phase de plate-forme. Mais c'est le genre que veut ça, non ?


Les phases de plate-forme sont particulièrement coton.
Les phases de plate-forme sont particulièrement coton.

moyen

Lumo

Lumo est parfait sur Switch, un bon jeu débordant de nostalgie qui vous fera vous creuser les méninge et stopper votre respiration lors des phases de plate-forme. Comme à l'époque quoi. Un défi relevé, mais beaucoup plus accessible que ses modèles des années 1980.

La note : 3/6 (moyen)