Nintendo NES Classic Mini : joies et déceptions


1987 est une grande année pour les amateurs de retrogaming : c’est l’année de sortie de jeux révolutionnaires : Tetris en Europe et aux États-Unis, Final Fantasy au Japon ou encore Dungeon Master sur Atari ST, le premier jeu de rôle en temps réel. Mais c’est aussi celle où l’une des consoles les plus mythiques du XXème siècle arrive en France : j’ai nommé la Nintendo NES. 

Le retour de la Nintendo NES


Près de trente ans plus tard, le 12 novembre dernier, la firme japonaise annonce la sortie de la Nintendo NES Classic Mini. Le succès a été foudroyant et la plupart, pour ne pas dire tous les distributeurs, se sont vite retrouvés en rupture de stock et évidemment internet a foisonné d’offres à des prix quadruplés. Alors que son prix de vente est de 60 €, on la trouve aujourd’hui à près de 300 € sur les sites de revente ! Mais Nintendo a promis un re-stock très vite.

Les Nintendo NES Classic et mini et les 30 jeux dispo (Crédit Ewen Roberts via Flickr)
Les Nintendo NES Classic et mini et les 30 jeux dispo (Crédit Ewen Roberts via Flickr)

Ajoutant à l’attendrissement des joueurs nostalgiques et comme son nom l’indique, la « nouvelle » NES Mini est bien plus petite que l’originale mais son design reste lui rigoureusement identique, à part les quelques touches de modernité bienvenues: prise HDMI (mais si cela vous paraît une nouveauté bien trop criante, il existe une option d’affichage pour simuler le balayage des tubes cathodiques) et connecteurs repensés pour le branchement de deux manettes (une seule est fournie mais les manettes Classique ou Classique Pro de la Wii sont compatibles). Au rayon des bonnes nouvelles venant du XXIème siècle, on notera aussi la possibilité de sauvegarder ses parties en cours : ouf.

Les raisons de la colère


Cependant, une fois la joie de la redécouverte d’un de nos objets fétiches passée, les premières foudres des aficionados sont tombées. D’abord sur la manette qui, dans sa fidèle reproduction, possède un fil long de 78 cm, l’idée aurait été judicieuse de se mettre au diapason d’emblée. Mais mieux vaut tard que jamais, le Retro Receiver de la NES sera disponible pour sa petite sœur à partir du 16 décembre 2016.

Les manettes (Crédit Manitoba Coupon Maven)
Les manettes (Crédit Manitoba Coupon Maven)

Si la NES tient une place particulière dans le cœur des gamers, ce n’est pas seulement dû à son boîtier gris et compact, toute une génération de joueurs se souvient encore avec émotion des heures passées devant des jeux d’une grande diversité. Un autre point de frustration concerne donc l’impossibilité – pour l’instant en tout cas – d’insérer ces bonnes vieilles cartouches dans le boîtier et de devoir se contenter des 30 jeux inclus dans la console, car s’ils sont vendus avec, il n’est pas possible d’en ajouter d’autres. Parmi eux figurent les classiques attendus comme les Mario, Donkey Kong, Zelda & Cie.

Les jeux que l’on regrette


Mais voilà, dans ce panier, on ne peut qu’être déçu par l’absence de certains jeux cultes. Au premier rang d’entre eux, Tetris qui aurait bien sûr largement mérité sa place sur cette nouvelle NES, ne serait-ce qu’au regard de la folle histoire à l’origine de la cartouche ! La sélection proposée cible des jeux connus et appréciés de tous mais dans la catégorie « grand public » on aurait aimé retrouver World Cup, l’un des seuls jeux de foot amusant et même délirant puisqu’il n’y a quasiment pas de règles, ou encore Casino Kid, un jeu où l’on doit vaincre 18 joueurs avant d’affronter le mystérieux King du casino. Certes, l'adrénaline ne montait pas autant que lors des tournois de roulette en ligne mais le divertissement était garanti !

Les jeux (source : Hades2K via Flickr)
Les jeux (source : Hades2K via Flickr)

Enfin, ce que l’on regrette au fond, c’est la sélection tendance « blockbusters » et on aurait aussi aimé retrouver certains des plus beaux succès de NES comme Battletoads ou Street Gangs, l’un des meilleurs beat’em all sur console 8 bits.

Nintendo Nes Classic Mini côté technique

Microprocesseur : Allwinner R16 (4x Cortex A7, Mali400MP2 GPU)
Mémoire vive : Hynix (256MB DDR3)
Prix d'origine : 59 €