A l'origine shoot de Jaleco, P-47 Freedom Fighter se paye une excursion sur PC Engine par l'intermédiaire de Aicom Corporation.

P-47 fait partie de ces shoots bercés par l'ambiance Seconde Guerre Mondiale. Une fois n'est pas coutume, c'est un jeu adapté de l'arcade et sort sur PC Engine un an après l'original.

Le jeu ne s'embarrasse pas d'enluminures : pas d'intro, pas d'options (et donc un seul choix de difficulté). On appuie sur RUN et on commence la partie.
Graphiquement, la version arcade n'était déjà pas spécialement belle. Ici, c'est forcément encore un cran au dessous. Ce n'est pas très grave, mais ce qui gène, c'est l'inégalité des niveaux. Si le premier est très moche, le second, avec son coucher de soleil, est par contre beaucoup plus réussi, bien que gênant parfois la lisibilité. Malgré des scrolling parallaxes - souvent des nuages - le jeu manque un peu de pêche.

P-47, un shoot de plus sur PC Engine.
P-47, un shoot de plus sur PC Engine.

C'est la même chose pour les musiques, pas inoubliables et juste acceptables.
Côté jouabilité, on reprend les bases ancestrales. Vous disposez d'un tir principal et d'un tir secondaire. Ce qui est bizarre, c'est que les items laissés par les adversaires abattus ne permettent pas d'augmenter la puissance de feu. Pour le tir secondaire, vous ne pouvez que changer son type : missiles, bombes, tourelles qui suivent votre direction pour viser et une dernière appelée "explosion" qui balance régulièrement des tirs sur tout l'écran. On peut également augmenter la vitesse de son avion. C'est assez bizarre de ne pas pouvoir augmenter sa puissance...

Le hit point est assez gros pour votre avion, d'autant qu'à partir du troisième niveau, les tirs se font bien plus drus. Souvent basés sur des patterns simples de trois boulettes, il ne sera pas toujours facile de les éviter, d'autant que certains sont très rapides. Heureusement, un instant respawn permet de ne pas revenir en arrière.
De même, les contenus sont assez généreux, et il est même possible d'en récupérer via certains items laissés sur le terrain (on trouve aussi des 1up).
moyen

P-47 Freedom Fighter

Austérité, c'est le terme qui convient certainement le mieux à P-47 Freedom Fighter. Un shoot simple d'accès, mais finalement tellement dépouillé que seuls les amateurs pourront réellement apprécier, les autres lui trouveront un manque de fun trop flagrant pour être réellement scotchés.

La note : 3/6 (moyen)