Le fameux projet Tavern RPG arrive enfin à son terme. Six ans après son lancement, le résultat est là, entre nos mains.

Le projet est lancé en 2004. A l'époque, il ne fait pas énormément parler de lui. Il faut dire que ce genre de projet - un groupe d'amateurs désirant développeur un jeu homebrew - est très régulier dans le monde du retro-gaming. Ce qui l'est beaucoup moins, c'est quand le projet prend une telle ampleur. Autour de Tulio et Fonzie vient se greffer une équipe de plusieurs dizaines de personnes. Le projet Taver RPG prend alors le nom de Pier Solar.

Le développement se fait assez houleux. Vers l'été 2008, les pré-commandes sont ouvertes pour une sortie prévue à la fin de l'année. Il faudra attendre décembre 2010 pour voir arriver le jeu tant attendu.
Pourquoi un tel retard ? Tout simplement parce que le jeu est développé par des gens dont ce n'est pas le métier, et régler un planning n'est pas chose évidente. Il faut également reconnaître que développer un RPG comme premier jeu est quelque chose de particulièrement couillu. Il faut également compter sur les quelques problèmes d'équipe rencontrés, avec notamment un graphiste qui est parti, emportant avec lui l'ensemble de son travail... qui est alors à refaire. On a beaucoup attendu, c'est vrai, mais le jeu est sorti au final, et c'est bien le principal.

Pier Solar sur Megadrive.
Pier Solar sur Megadrive.

Avant de parler du jeu, on va parler de son packaging. Les choses ont vraiment été faites en grand. Belle boite en carton avec un pelliculage mat très classe. Une notice en couleur très bien mise en page, des goodies à tout va (poster, autocollants, etc). La cartouche est même envoyée dans un boitier plastique scellé permettant de le protéger efficacement. Un certificat numéroté se trouve juste derrière la cartouche, signé de la main même de Fonzie (pour ma version en tout cas) !
Et pour couronner le tout, on a enfin un joli CD qui permet aux possesseurs de Mega CD, utilisé avec la cartouche, de bénéficier de musiques de meilleure qualité.
Le jeu devient donc assez recherché puisqu'il n'a été vendu qu'en pré-commande (même si cette dernière s'est étendue sur pas mal de temps). Il sera bien entendu ré-édité par la suite, mais cette fois dans une édition plus classique avec une boite en plastique et une notice en noir et blanc.

Et le jeu dans tout cela ? Eh bien force est de constater que c'est du beau boulot. Il est impossible de le considérer comme une production amateur tant le tout tient la route. Tout a été bien réglé, et les retards n'ont clairement pas été inutiles visiblement.
Les graphismes sont assez fins, avec régulièrement des artworks agréables pour les passages scénaristiques les plus importants.

L'histoire est assez classique mais reste assez prenante, bien que son rythme soit assez lent (c'est le lot de la plupart des RPG à la japonaise). Les combats se font bien entendu au tour par tour, avec magie, attaque, utilisation d'objets et défense. On trouve également le Ki, un système de concentration qui permet de frapper plus fort et de pouvoir lancer des coups spéciaux auquel on n'est pas habitué dans les RPG. Le tout respire la nostalgie, mais peut-être parfois un peu trop. A l'instar d'un Last Hope dans le domaine du shoot'em up, à trop vouloir faire old school, on se retrouve avec une difficulté particulièrement rebutante. Le leveling est indispensable, et assez lent. On est loin de la fluidité d'un Dragon Quest. En revanche, on est un peu dans le principe de progression laborieux d'un Final Fantasy III. Dragon Quest, Final Fantasy, voilà que je compare Pier Solar aux plus grands... Et le mieux, c'est qu'il n'a pas à en rougir !

On l'a attendu un paquet de temps, mais quand on voit le contenu, on se dit qu'on a bien fait d'attendre !
On l'a attendu un paquet de temps, mais quand on voit le contenu, on se dit qu'on a bien fait d'attendre !

Simplement, cette difficulté m'a beaucoup rebuté, j'ai trouvé très dommage de devoir progresser dans la douleur, ce qui limite le côté exploration et me brise pas mal de mon plaisir. Cela sera très certainement le contraire pour certains joueurs qui vont apprécier cette difficulté élevée mais toujours bien dosée.
Excellent !

Pier Solar

Pier Solar, avec sa traduction française intégrale, est un petit bonheur de nostalgique. Bien foutu mais d'une difficulté élevée, il est un bon RPG. Pas un bon RPG amateur, un bon RPG tout court.

La note : 5/6 (Excellent !)