Un brin de RPG, une dose de Minecraft, le tout à la dose procédurale. Voilà en gros la recette de Portal Knights.

Sur les traces de Minecraft, mais pas seulement


Dès les premières minutes passées dans le monde de Portal Knights ne laissent aucune place au doute : on est bien face à un jeu qui s'inspire de Minecraft, le jeu au succès incroyable de Mojang sorti en 2010.

Le monde a été pulvérisé en une myriade de sous-mondes.
Votre objectif : parcourir les 47 îlots que compte le jeu, liés ensemble par des portails.

Un visuel qui rappelle clairement Minecraft.
Un visuel qui rappelle clairement Minecraft.

Pour passer d'un monde à l'autre, vous allez devoir crafter des matières premières et construire divers objets qui vous aideront à progresser, et notamment à récupérer de nouvelles matières premières qui vous permettront de fabriquer de nouveaux objets, qui vous permettront... bref, vous avez compris.

Des mondes différents à chaque partie


Chaque îlot de Portal Knights est généré de façon procédurale, c'est à dire que d'une partie à l'autre, ils sont tous différents. Seul reste l'univers et les objectifs à réaliser.

Contrairement à Minecraft, les mondes traversés sont plutôt petits.

Quelques passages vous demanderont un peu d'exploration.
Quelques passages vous demanderont un peu d'exploration.

Pour passer d'un monde à l'autre, il vous faut construire les outils adéquats, et surtout arriver à survivre. Car le jeu n'est pas une partie de plaisir, et les adversaires sont à la fois nombreux et souvent assez balèzes.

Un côté bac à sable


Le tout a un côté bac à sable : vous pouvez faire un peu ce que vous voulez : décorer votre maison, construire des choses.

Mais intervient alors le côté RPG, qui arrive un peu comme un cheveux dans la soupe, et vient limiter le côté bac à sable. Du coup, on sait quoi faire, mais la sauce ne prend pas vraiment.

En passant les portails, vous arrivez dans des univers radicalement différents.
En passant les portails, vous arrivez dans des univers radicalement différents.

Ou plutôt, c'est l'inverse : le côté bac à sable ne sert pas à grand chose quand on veut se lancer dans la réalisation des objectifs qui nous permettront de passer au monde suivant... en abandonnant tout ce que l'on a construit dans le précédent.
à peine moyen

Portal Knights

Portal Knights tente de mélanger le jeu de rôles et le bac à sable de type Minecraft, mais l'ensemble mis côte à côte ne fonctionne pas particulièrement bien.

La note : 2/6 (à peine moyen)