Raystorm, comme son nom ne l'indique pas, est la suite de Layer Section.

Le premier Layer Section avait marqué par son gameplay atypique et son système de scoring d'une richesse rarement égalée. Avec ce nouvel épisode, la surprise est moindre, puisque l'intégralité des ingrédients du premier opus est disponible ici.

Cette fois, pas de 2D savamment mélangée à de la 3D. Ère Playstation oblige, le jeu est intégralement en 3D. Ce jeu est pourtant l'un des premiers shoots 3D sur la console de Sony, il n'en reste pas moins somptueux graphiquement.

Raystorm sur Playstation, aussi connu sous le nom de Layer Section 2.
Raystorm sur Playstation, aussi connu sous le nom de Layer Section 2.

On retrouve donc le système typique du tir principal, allié au fameux lock. Vous avez devant vous un viseur qui vérouille automatiquement la cible qui passe en dessous. Ces tirs sont donc beaucoup plus puissants que l'armement de base, et tout le système de scoring est basé dessus. Ainsi, les missiles sont envoyés dans l'ordre où les ennemis ont été lockés, augmentant le coefficient multiplicateur en fonction des points de l'ennemi flingué. Du coup, il est important de locker les ennemis les plus forts en dernier pour faire plus de points. Un vrai calvaire pour qui joue le score.

Pour les autres, l'utilisation de la 3D permet de jouer encore plus sur les plans que dans le premier épisode. L'ensemble des huit niveaux que compte le jeu disposent d'environnements variés, chacun étant propice à balancer un paquet de boulettes à éviter.
Chose assez étonnante et plutôt bien vue, il est possible de régler la difficulté niveau par niveau.

Pour souligner le fait que c'est une adaptation de l'arcade - et très fidèle en plus ! - les crédits s'ajoutent en appuyant sur Select... Mais attention, il n'est pas question de trop faciliter les choses non plus puisqu'ils ne sont pas infinis. Les huit crédits permettent tout de même de bien avancer.

Le système de visée est toujours aussi riche.
Le système de visée est toujours aussi riche.

Le jeu est également sorti sur Saturn sous le nom de Layer Section II (uniquement au Japon). L'adaptation Playstation est un petit cran au dessus puisque la console gère les transparences, ce qui n'est pas le cas de la Saturn. Par contre, cette dernière inclue des vidéos absentes de cette version Playstation.
Excellent !

Raystorm

Raystorm poursuit sur la lancée initiée par Layer Section. Elle apporte l'avènement de la 3D pour un résultat particulièrement excellent.

La note : 5/6 (Excellent !)