Partez à la recherche des artefacts les plus rares pour devenir le plus célèbre chasseur de trésor !

Le matériel


La boîte de Reliques & Co est relativement petite, mais contient tout plein de matos. Un plateau central déjà, un peu trop fin, des cubes en bois, des pions pour compter les points, plein de cartes (toilées) et 7 dés.

L’ensemble est très joliment illustré. La mécanique est plaquée, mais l’ambiance reste tout de même bien présente. Il est à noter que c’est l’auteur du jeu lui-même, Ryan Laukat (plus connu pour 8 Minutes Pour Un Empire et Islebound) qui est à l’origine des illustrations de Reliques & Co.

L’action se déroule en 1929, à une époque où l’archéologie a le vent en poupe. Autour de la table vont donc se retrouver de 2 à 5 Indiana Jones en herbe qui tenteront d’accumuler la gloire grâce à les différentes découvertes.

La course aux reliques


Ici, pas d’action, mais de la recherche. Chaque joueur commence par prendre les cubes en bois de sa couleur et ses quatre cartes de départ.

Vue du jeu dans son ensemble.
Vue du jeu dans son ensemble.

Le reste du matériel est posé autour du plateau, prenant pas mal de place. On y trouve principalement des cartes, qui vont pouvoir par la suite être achetées pour donner de nouvelles possibilités aux joueurs.

A son tour, un joueur va lancer un certain nombre de dés. On commence avec trois, mais l’achat de nouvelles cartes nous permet d’en jeter de plus en plus à chaque tour.

Ensuite, le joueur va poser ses dés sur ses cartes pour pouvoir effectuer diverses actions. Mais attention, il faudra que la valeur du dé corresponde bien à la valeur spécifiée sur la carte pour pouvoir être joué !

Une fois tous ses dés placés, le joueur résout les actions qui en découlent :

Partir en expédition, ce qui permet de récupérer un artefact correspondant à la carte sur laquelle le dé est posé. On trouve quatre types d’artefacts dans Reliques & Co.

Vos cartes de départ.
Vos cartes de départ.

Vendre à un musées. C’est simple, on trouve un type de musée par type d’artefact. Vous pouvez alors vendre les artefacts de ce type et récolter de l’argent.

Acheter ou améliorer une carte. En en payant le coût (le plus souvent en argent, mais également parfois en artefacts) vous pouvez acheter de nouvelles cartes parmis celle présentes au centre de la table. Cela vous permet par exemple d’avoir accès à de nouvelles expéditions qui vous rapportent un nouveau type d’artefact, tandis que d’autres vous permettent d’obtenir des améliorations bien pratiques. Mais vous pouvez aussi améliorer vos cartes en les retournant. Vous passez alors au niveau 2, et leurs capacités sont souvent plus intéressantes pour vous.

Plonger. Vous pouvez également trouver des trésors sous les mers ! Ici, pas d’artefacts, mais directement des points de gloire.

A la recherche de la gloire


Car Reliques & Co ne se résume pas à collecter et revendre des artefacts, car ce n’est pas l’argent qui va vous faire remporter la partie, mais la gloire. Et la gloire, vous l'obtenez en achetant des cartes ou en les améliorant.

Vos points sont matérialisés sur la piste de score sur le plateau central. Le premier joueur à arriver à 20 points de gloire marque la fin de la partie. On termine alors le tour de jeu, puis ont fait le point sur ce qui a été vendu dans les musées.

Vos cartes, après quelques tours de jeu.
Vos cartes, après quelques tours de jeu.

Le joueur ayant le plus vendu dans chaque musée remporte un certain nombre de points de gloire supplémentaires. Du coup, être le premier à marquer 20 points n’est pas forcément synonyme de victoire !

Un hasard trop présent pour ce type de jeu


Le système de dés qui définissent les actions possibles en rapport à leur valeur avait déjà été utilisé dans Dead of Winter. Sauf qu’ici, ce n’est pas un jeu semi-coopératif, mais un jeu de gestion à l’allemande. Reliques & Co est bien équilibré, les parties se terminent généralement avec peu de points entre les joueurs. Le soucis, c’est que souvent, c’est le dernier tour qui va définir le gagnant, et c’est la chance aux dés qui définiera souvent le gagnant.

C’est souvent très frustrant de ne pas avoir le cinq que l’on voulait et qui nous permettait de vendre les derniers artefacts et atteindre la majorité dans le musée qui nous fera remporter la victoire grâce à ses points de gloire bonus. Et cela arrive malheureusement trop souvent.

De plus, chaque partie commence trop doucement. Les joueurs se précipitent sur les cartes donnant des dés supplémentaires car ces dernières sont très peu nombreuses. Du coup, le jeu commence toujours de la même façon et c’est un peu long durant les quelques premiers tours.

Après quelques parties, le jeu peine à se renouveler. C’est dommage, car il a pourtant un petit quelques chose de sympa, mais tourne un peu trop mollement pour donner envie d’enchaîner les parties.


Les reliques, l'un des objectifs du jeu.
Les reliques, l'un des objectifs du jeu.



Reliques & Co, un jeu pour 2-4 joueurs de Ryan Laukat, illustré par Ryan Laukat, édité par Iello pour des parties d'environ 60 min.
Age conseillé : 13+.
moyen

Reliques & Co en quelques mots

Reliques & Co est moyen. Plutôt agréable lors des premières parties, son intérêt s'essouffle sur la durée, faute à un manque de renouvellement des situations.

La note : 3/6 (moyen)