Remember Me, une production française du studio Dontnod, édité par Capcom, un éditeur japonais ! De quoi donner l'eau à la bouche.

Un Paris de 2084 fantasmé, clin d'oeil volontaire à l'oeuvre de George Orwell, voilà de quoi donner envie. De ce côté là, Remember Me réussi clairement ce que l'on attend de lui. L'ambiance est bonne, bien que très classique pour de la science-fiction, peut-être un peu trop pour moi qui ne suis pas particulièrement amateur du genre.

Vous incarnez Nilin, une chasseuse de souvenirs. Dans cet avenir, les souvenirs constituent à la fois un loisir et une emprise sociale dans un monde où la libre pensée n'a plus lieu d'être.
Le scénario se base donc sur ce principe, ce qui donne un scénario intéressant, mais finalement vu et revu. Nilin va s'échapper juste avant de se faire effacer la mémoire... Je vous laisse le plaisir de découvrir la suite, qui, bien que classique, reste intéressante.

Remember Me sur Xbox 360.
Remember Me sur Xbox 360.

Ce qui m'a en revanche beaucoup gêné, c'est le gameplay. Remember Me se déroule à la troisième personne, avec un côté baston clairement revendiqué et assumé. Toute l'originalité du titre, c'est que l'on peut construire soi-même, via un menu dédié, ses propres combos. Mieux que ça, les combos ne servent pas uniquement à envoyer des baffes aux vilains que vous croisez. Il vous servent également à récupérer de la vie, accélérer la régénération de vos attaques spéciales ou tout simplement augmenter la puissance de vos coups.

Le gros soucis, c'est que l'ensemble fait plus penser à un jeu de rythme qu'à un beat'em all. Je n'ai pas pu passer par dessus ce sentiment plutôt gênant de ne pas jouer au bon type de jeu, de ne pas arriver à apprivoiser cette maniabilité que j'ai trouvé poussive et en manque de punch.
moyen

Remember Me

Remember Me a été une déception pour moi. Porté aux nues par les chroniques que j'avais pu lire, je soupçonne un coup de hype du type "hey, c'est un jeu français, trop cool !". Il est certes très bien réalisé, bénéficie d'une réalisation aux petits oignons et d'une direction artistique excellente, mais le gameplay pêche pas son côté poussif et redondant. A essayer tout de même.

La note : 3/6 (moyen)