Le MZ-800 fait suite au MZ-780. C’est une nouvelle machine à part entière, même s’il garde tout de même une compatibilité ascendante avec les séries 700 et 80K.
Par contre, la grosse faiblesse des ordinateurs Sharp est toujours présente : le système d’exploitation n’est toujours pas disponible en mémoire morte ! Ceci était principalement expliqué par le fait qu’il est alors plus facile de faire évoluer le système. Mais dans la pratique l’OS n’évoluait que très peu. Il fallait donc utiliser le lecteur de cassettes interne pour charger le CP/M. Quelques améliorations ont toutefois été effectuées, puisque la manipulation est beaucoup plus facile grâce au menu disponible en mémoire morte au démarrage de la machine.
De même, un vrai mode graphique est disponible, et la version de CP/M a été simplifiée avec l’implémentation d’un shell graphique qui simplifiera grandement la tâche des néophytes.
Le lecteur de cassettes intégré pouvait être remplacé par un lecteur de Quick Disc, plus cher, mais aussi beaucoup plus pratique et plus rapide. Il était aussi possible de brancher un ou deux lecteurs de disquettes au format 5.25 pouces. Pour les piloter, le système d’exploitation évoluait et devenait le P-CP/M. Le micro était alors beaucoup plus intéressant puisque des logiciels comme Multiplan (l’ancêtre des tableurs), dBase II ou Wordstar étaient disponibles dans ce format. Les disquettes pouvaient être de deux formats : Sharp de 360 Ko, ou IBM-PC de 720 Ko. Mais il était uniquement possible de lire les fichiers au format IBM, le MZ-800 n’étant absolument pas compatible avec le format d’IBM.
Des extensions étaient disponibles, comme l’ajout de 64 Ko de mémoire vive, 16 Ko de mémoire vidéo (permettant d’augmenter le nombre de couleurs affichées simultanément à l’écran principalement, avec 16 couleurs), ou encore une carte RS232C.
Il est à noter que lors de sa sortie au Japon, la bête a changé de robe pour revoir sa coque peinte en noire, son lecteur de cassettes remplacé par un lecteur de Quick Disc, ainsi que son mode graphique légèrement modifié.
C’est le dernier ordinateur 8 bit de chez Sharp. Une machine vraiment bien conçue, classieuse, mais qui n’a connu qu’un succès d’estime.

Sharp MZ-800 côté technique

Microprocesseur : Zilog Z80A à 3.5 Mhz
Mémoire vive : 64 Ko
Mémoire morte : 16 Kà
Vidéo : texte 80x25, graphique 320x200 en 4 couleurs ou 640x200 en 2 couleurs
Son : 3 voies sur 6 octaves