Ce sixième épisode de la série Skylanders arrive sur Switch un an après être sorti sur les autres supports.

Des Skylanders sur mesure


Chaque épisode de la série se doit d'apporter sa mécanique de gameplay assez innovante pour donner envie de l'acheter... et surtout d'acheter les tonnes de figurines qui vont avec.

Avec Imaginators, comme son nom l'indique, c'est votre imagination qui va être mise à contribution. En effet, vous allez pouvoir construire votre propre Skylander.

Graphiquement, la Switch s'en sort tout de même bien.
Graphiquement, la Switch s'en sort tout de même bien.

Pour cela, vous récupèrerez dans les niveaux différents éléments physiques (tête, coupe de cheveux, etc.), et des équipements qui vous permettront d'améliorer vos compétences, donnant à l'ensemble un petit côté RPG plutôt sympathique.

Des grosses figurines


Mais alors, si on imagine ses propres Skylanders, il n'y a plus besoin d'acheter de figurines ? Ben si, évidement, vous n'imaginiez quand même pas qu'Activision allait passer à côté de cette juteuse manne financière ?

Car pour concevoir votre propre Skylander, vous allez déjà devoir utiliser une figurine en forme de sablier. Et bien entendu, comme il existe plusieurs types de Skylanders (terre, eau, électricité, etc.), il existe également plusieurs types d'imaginators.

Les figurines du starter pack.
Les figurines du starter pack.

Et des figurines, il y en a encore pas mal ! Car interviennent aussi les Sensei, des Skylanders dont la figurine est plus grosse que la moyenne.

Mais les figurines des précédents épisodes sont bien entendu utilisables.

En dehors de ça, c'est un Skylanders


En gros, on retrouve cette succession de mondes mêlant plate-forme et action, le tout mâtiné d'humour.

Spyro, ce gros branleur.
Spyro, ce gros branleur.

L'ensemble fonctionne, mais se contente de suivre le cahier des charges de la série. On progresse selon l'aventure principale et on enchaîne pas mal de niveaux complémentaires...

Si on peut le faire, car certains niveaux ne sont accessibles que pour un certain type de Skylanders, et tous ne sont pas disponibles dans la boite de base, loin de là. Classique.

Et n'imaginez pas que vous pouvez débloquer ces niveaux supplémentaires avec vos vieilles figurines : seuls les Sensei le peuvent !

Le mini-jeu est plutôt bien pensé.
Le mini-jeu est plutôt bien pensé.

Les spécificités de cette version Switch


La première spécificité du jeu, c'est avant tout l'absence de portail. Pas besoin, puisque la console gère nativement la lecture des figurines, au format NFC.

Ce qui gêne, c'est la réalisation. Cela reste très bon, mais on n'est bien entendu très loin de la qualité d'une version PS4 ou Xbox One. Il est juste dommage que l'ensemble accuse un léger côté flou, tant sur l'écran de la télévision qu'en mode portable.

Pour le reste, le jeu est totalement identique. Seule la partie où l'on pouvait acheter des coffres avec de l'argent réel et le mode course ont été supprimés. Plutôt une bonne chose finalement.


La grosse nouveauté, c'est de pouvoir customiser votre skylander.
La grosse nouveauté, c'est de pouvoir customiser votre skylander.


Les noms des skylanders sont parfois bien trouvés...
Les noms des skylanders sont parfois bien trouvés...


Oui, ce gros couillon de crétin en chef est toujours là pour vous pourrir la vie !
Oui, ce gros couillon de crétin en chef est toujours là pour vous pourrir la vie !

moyen

Skylanders Imaginators

Skylanders Imaginators rempli correctement sa besogne, mais sans aller plus loin. Cela plaira donc à tous, les petits comme les grands, mais ne laissera pas un souvenir indélébile dans l'esprit des joueurs.

La note : 3/6 (moyen)