SNK, le maître absolu en matière de console d'arcade à la maison, sort sa première console portable ! Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il se lance dans un autre domaine, les portables n'étant généralement pas portées sur les jeux de baston.... Et c'est Bally qui se charge de la distribution en France de la chose, il est bien connu pour ses flippers et borne d'arcade. De plus, la machine sort juste au moment ou Nintendo sort le successeur de sa mythique Game Boy. Beaucoup se posent des questions quant à son succès auprès du public ; une chose est sûre, c'est qu'elle ne pourra pas ravir la place de la Game Boy Color, tout simplement parce que cette machine est bien plus encrée dans les moeurs et que le markéting de Nintendo est beaucoup plus important. C'est là que la bat blesse... SNK, pour toutes les consoles qu'ils à déjà sorti, ne faisait que très peu, voir pas du tout de pub, ce qui faisait de ses machines des plate-formes réservées aux passionnés. Mais le fabriquant se rattrapait sur l'arcade, pour laquelle ses machines étaient destinées. Pour la NGPC, ce n'est pas le cas. La machine mourra donc bien vite, écrasée par le syndrome Pokemon.

La machine succède à la NeoGeo Pocket, sortie uniquement au japon, fin 1998. Elle reprend les même capacités, mais y ajoute la couleur ! Elle reste compatible avec les cartouche noir & blanc, ce qui est vraiment une bonne chose.

Mais vaut-elle le coup ? En terme de capacités, la machine surpasse très facilement celles de la Game Boy Color : processeur 16 bits, écran couleur de bonne qualité (mais pas rétro éclairé) d'une résolution de 160*152 et une palette de 4096 couleurs, dont 146 affichables simultanément. L'autonomie est conséquente : 40 heures pour 2 piles type Game Boy ! Seule la partie sonore reste médiocre, c'est à dire au niveau de celle d'une Game Boy.

La prise en main est immédiate et confortable, SNK a préféré laisser tomber la croix directionnelle pour un mini joystick à microswitch si cher aux amateurs d'arcade, et c'est une réussite ! Il convient pour n'importe quel jeu et apporte un gameplay sans précédant ! La machine possède une pile lithium afin de sauvegarder vos parties ; ainsi que quelques petits programmes en Rom, comme la date et l'heure, un calendrier, le réglage des langues, une alarme qui marche même lorsque la machine est éteinte, et, comble de l'inutile : un horoscope !! Si si, vous entrez votre date de naissance et la machine vous dira vos chances pour la journée !

On entre réellement dans l'ère des consoles portables, que ce soit la NGPC ou la GBC, les deux tiennent facilement dans la poche... Mais la qualité d'une machine vient aussi de ses jeux. SNK ayant toujours été son propre développeur, il continue à adapter ses succès sur sa nouvelle machine, et le paris n'était pas facile à relever : adapter les meilleurs jeux de baston 2D sur une petite machine ne comportant que 2 boutons. Mais l'éditeur y a réussi haut la main. Certes les combattants sont un peu déformés (grosse tête), mais c'est un choix délibéré et le plaisir de jeu est intact. De plus, certains autres éditeurs se sont intéressés à cette console : par exemple est sorti une nouvelle version de Sonic, développée par la Sonic Team ! D'autre part, on voit un attrait de Sega pour cette nouvelle portable, sans doute veux-il se venger de Nintendo pour le cuisant échec de sa Game Gear ? En effet, la NGPC est compatible, via un câble spécifique, avec la Dreamcast sur certains jeux... Le problème est que seuls un tout petit nombre de jeux ont utilisé cette fonctionnalité, et généralement elle était très limitée. Domage, mais la mort précoce de la console a aussi fait en sorte que cette fonctionnalité ne soit pas plus explorée.

Une superbe petite console morte beaucoup trop tôt, et qui aurait pu - qui aurait dû ? - nous donner plus de très bons jeux.

SNK NeoGeo Pocket Color côté technique

Microprocesseur : Toshiba TLCS900H core (16-bit) à 6.144 MHz
Mémoire vive : 12 Ko pour le Toshiba, 4 Ko pour le Z80
Mémoire morte : 64 Kb
Vidéo : 160*152 4096 couleurs
Son : Z80 à 3.072 MHz. PSG 6 voix simulténées. Son Steréro.
Prix d'origine : 549 Frs