La série des Socom n'est pas un modèle de qualité. Souvent vendue dans l'ombre des FPS blockbusters du genre, cette série éditée par Sony a souvent bien du mal à tirer son épingle du jeu. Et bien avec ce quatrième épisode, on voit le bout du tunnel.

Socom est une série initiée sur Playstation 2. Elle n'est donc pas bien vieille, mais n'aura jamais laissé de trace persistante dans l'esprit des joueurs. Et pour cause, les développeurs de chez Zipper Interactive ont jouée la carte de la niche de marché en lançant des jeux clairement orientés simulation et patriotisme. Bref, tout ce qui me débecte et a fait que je n'ai que rapidement survolé les précédents épisodes.

Et visiblement, je n'ai pas été le seul, si bien qu'avec ce nouvel épisode, la recette a été profondément modifiée. Le côté réaliste prétend être toujours présent (bien qu'amoindri), mais cette fois au service d'un jeu beaucoup plus grand public qui lorgne sur ses contemporains de chez Ghost Recon principalement.

Socom : Special Forces sur Playstation 3.
Socom : Special Forces sur Playstation 3.

C'est surtout au niveau du scénario que j'ai été agréablement surpris. Les élans patriotiques et typiquement décérébrés du militaire moyen ont volé en éclat pour laisser place à une aventure solo qui pourrait presque faire un peu réfléchir. C'est très léger, mais les deux personnages principaux sont finalement intéressants à suivre dans leurs argumentations sensiblement opposées.

Cette dualité de personnages apporte également une dualité de gameplays. Le premier vous met une belle arme bien bruyante entre les mains, donnant au titre un côté bourrin relativement amorti par le fait de pouvoir donner quelques ordres à ses coéquipiers.
L'autre partie du jeu vous met un fusil sniper entre les mains. La plupart du temps, vous n'aurez même pas à vous en servir : il vous faut juste vous faufiler sans être vu. Ces dernières phases sont finalement vites ennuyeuses, la faute à un système qui vous interdit pratiquement de tirer - même avec un silencieux - sous peine de donner l'alarme.

Le résultat bénéficie d'une bonne réalisation, mais manque tout de même d'un poil de maîtrise. Il n'en reste pas moins que ce Socum : Special Forces que je n'attendais absolument pas, j'en ais terminé avec l'aventure solo, qui propose en plus une durée de vie convenable pour le genre (comptez environ sept heures).


Le press kit de Socom : Special Forces.
Le press kit de Socom : Special Forces.

moyen

Socom : Special Forces

Socom : Special Force est une bonne surprise. Reboot très correct de la série, il se veut plus ouvert et plus grand public, bien loin des aspirations militaires des précédents épisodes.

La note : 3/6 (moyen)