Soldier Blade est le dernier épisode de la série des Soldier sur Nec. Initiée sur NES, cette série finira sur Nintendo 64. Avec Soldier Blade, nous tenons là l'un des meilleurs épisodes de la série.

Nous avons donc là le quatrième épisode de la série. ça commence à faire beaucoup. Pourtant, le jeu cartonne... La magie Hudson ? La Nec reine des shoots ? Cette appellation n'est certainement pas gratuite lorsque l'on voit la qualité de Soldier Blade.

La série prend ici un léger tournant. On a toujours ce côté shoot bien old school qui nous plais tant. Mais il faut également apprécier les avancées techniques opérées par les développeurs. En 1992, la petite console élaborée par Hudson commence à avoir de la bouteille. Il est d'ailleurs assez étonnant de voir ce titre sortir sur Hucard alors que le support CD est déjà très étendu. Du reste, le tout n'a pas à rougir face aux meilleurs jeux sur CD.

Soldier Blade sur PC Engine.
Soldier Blade sur PC Engine.

Graphiquement, c'est superbe, les sprites sont plus gros, leur design est toujours aussi sympa, et le tout bouge sans aucun ralentissement, une fois de plus, prouvant que la Nec était à l'époque LA console des shoots face à la Megadrive et la Super Nintendo, moins bien armées niveau technique pour nous pondre des jeux du genre.
On peut également parler des musiques, avec le même compositeur que pour Super Star Soldier... et la même qualité indiscutable !

On retrouve l'armement habituel de la série. On change d'arme en fonction des items de couleur : rouge, bleu et vert, avec trois niveaux de power up. Eh oui, les missiles on disparu, on garde juste le tir classique, le laser et les tirs verts orientables avec la direction de votre vaisseau. La principale nouveauté concerne les smart bombs. Les trois dernières options que vous récupérez peuvent être utilisées en tant que tel... Mais si vous en avez moins que trois, vous perdez une option ! Un choix parfois difficile à faire mais qui peut vous sauver la mise.

Cette finesse de gameplay a clairement été vampirisée au Spriggan de Compile, adapté sur Nec CD-ROM. Comme à son habitude, Hudson n'innove pas, il se contente de prendre des idées ça et là pour les mixer à sa sauce. Alors que l'on pourrait crier au scandale, ici il n'en est rien tant le résultat est excellent, un peu comme pour Winds of Thunder...


Totalement indispensable !
Totalement indispensable !

culte, indispensable !

Soldier Blade

Avec ses niveaux bien scriptés, sa mise en scène impeccable et ses boss dantesques, Soldier Blade conclue en beauté la série Soldier sur PC Engine, après un Final Soldier un poil en dessous.

La note : 6/6 (culte, indispensable !)