Une année s’est écoulée depuis que Sonic the Hedgehog a envahi nos Megadrive quand Sega s’apprête enfin à nous offrir une suite ; et ce en sortie mondiale s’il vous plait !

Rappelez-vous, vous insérez frénétiquement la cartouche dans votre console, l’allumez, quand soudain, sous vos yeux ébahis, vous vous apercevez que Sonic n’est pas seul : Miles Prower (Tails pour les intimes), le renard à deux queues que l’on avait dû sauver un mois plus tôt dans la version Game Gear du jeu, est de la partie ! Présent mais surtout jouable. Car la grande particularité de ce Sonic est la possibilité de jouer à deux. A tout moment un ami peut contrôler Tails à l’aide de la manette 2 et vous aider à travers le niveau. Si vous n’avez pas d’ami sous la main Tails essayera, de lui-même, de vous prêter main forte (c’est d’ailleurs à ce moment là que l’on se rend compte qu’à l’époque l’IA n’était pas encore au point).

Deuxième nouveauté de cet opus et pas des moindres : la possibilité de défier un ami dans une course à travers 4 stages ! C’est donc avec l’écran splitté horizontalement qu’il faudra terminer le niveau devant votre compagnon. Et Bien que ce mode subisse de sérieux ralentissements dûs aux capacités de la Megadrive et que l'image soit bien écrasée, il n’en reste pas moins extrêmement prenant.

Le Super Spin Dash !
Le Super Spin Dash !

Coté scénario on ne change pas une équipe qui gagne et vous devrez encore une fois arrêter le vilain Robotnik qui a de nouveau transformé tous les animaux en robot. Bien évidemment vous avez toujours la possibilité de récolter les Chaos Emeralds, au nombre de 7 pour cet épisode. Comme à leur habitude, il vous faudra parcourir les bonus stages - qui se caractérisent maintenant par une course à l’anneau – pour les attraper ! Et même si Tails ne sera pas d’un grand secours, toutes les ramasser doit être une priorité. En effet en ayant en votre possession les 7 Chaos Emerals plus 50 anneaux dans un niveau vous permettra de vous transformer en… Super Sayan ! Blondinet et les cheveux au vent oblige, la puissance de Sonic est décuplée : il est 3 fois plus rapide, invincible et pour couronner le tout vous pourrez légèrement planer avec ! Bref, du fun et des niveaux finis en 10 secondes garantis.

Tant que je vous parle Sonic, attardons-nous quelques instants sur le gameplay. A première vue la maniabilité n’a pas bougé d’un iota ce qui est bougrement exact mais (il y a un mais) une grande nouveauté fait son apparition : le Super Spin Dash. Ce mouvement permet à Sonic de se mettre en boule en tournoyant sur lui-même, il suffit alors de relâcher le tout pour partir comme l’éclair. Soyons clair, cette technique ne vous quittera plus.


Super Sonic (Clin d'oeil à Toriyama ?)
Super Sonic (Clin d'oeil à Toriyama ?)

culte, indispensable !

Sonic the hedgehog 2

Ce sont donc 8 zones de 2 niveaux plus 3 niveaux finaux qui vous attendent avec ce Sonic the Hedgehog 2 et ce n’est pas pour nous déplaire ; puisque Sega ne s’est pas contenté de produire une copie/suite du premier mais a créé un jeu plus abouti et novateur en tout point. Culte et pis c’est tout.

La note : 6/6 (culte, indispensable !)