Qui ne peut penser à Sonic the Hedgehog quand on lui dit « Sega Megadrive » ? Ce jeu est l’un des piliers qui a fait les beaux jours de la Megadrive et n’y avoir jamais joué est presque considéré comme un crime..

Nous sommes en 1991 quand, un an après le lancement de la Megadrive sur le vieux continent, Sonic the Hedgehog arrive avec l’intention de s’imposer auprès des joueurs devant le futur Super Mario World de la Super Nintendo (qui commence à se faire attendre d’ailleurs).
Et c’est simplement à un jeu révolutionnaire que nous avons droit ! Terminé le jeu de plate-forme classique à la Mario, Sonic et son élan de fraîcheur apportent une nouvelle vision au genre !

Ainsi, la première spécificité propre à ce jeu est la vitesse de déplacement de Sonic. Tout le monde le sait bien : notre hérisson bleu adore courir à toute allure, et ce n’est pas pour nous déplaire ! Parcourir les niveaux à vive allure qui, par la même occasion, bénéficient de plusieurs itinéraires, apporte une réelle sensation de liberté.
Et pour se faire la maniabilité du jeu est des plus simples : Sega a fait le pari osé de réduire le gameplay à des actions très basiques. Sonic peut donc courir, sauter et se mettre en boule. Le pire dans tout ça c’est qu’encore aujourd’hui personne ne s’en plein ; normal il n’en fallait pas plus ! Alors ajoutez à cela des graphismes chatoyants et des musiques épiques que l’on retient encore 10 ans après.. Vous voilà en possession d’un hit.

Vaut mieux pas s'arrêter maintenant !
Vaut mieux pas s'arrêter maintenant !

Alors oui c’est bien beau mais un vrai ermite pourrait se demander « Mais diable ! Que faut-il faire dans ce jeu ? ». Et bien Sonic doit récupérer les 6 Chaos Emerald ou sinon l’affreux Docteur Eggman (Robotnik en version française) les utilisera à mauvais escient (il faut entendre par là un truc à faire péter la terre ou bien à la gouverner, au choix). Pour se faire, notre bon vieux hérisson devra compléter 6 zones décomposées en 3 stages.

On trouve également des bonus stage qui se présentent sous la forme de petits labyrinthes qui donnent le tournis mais où le principal intérêt est de récupérer les Chaos Emerald ! Puis à la fin de chaque troisième stage vous combattrez Robotnik pour enfin arriver à la Final Zone pour un duel acharné où Sonic finira vainqueur (du moins si vous n'êtes pas manchot). Toutefois le Dr. Robotnik n’a pas dit son dernier mot et reviendra très vite dans Sonic the Hedgehog 2…
culte, indispensable !

Sonic the hedgehog

Comme vous l’avez sûrement compris ce Sonic est un jeu totalement culte auquel on n’éprouve aucun mal à rejouer avec plaisir (même 10 ans après, si si) ! Alors si après ça vous n’y avez toujours pas joué, désolé on ne peut plus rien faire pour vous..

La note : 6/6 (culte, indispensable !)