S.O.S. Sink or Swim vous met dans la peau d'un sauveteur en mer, et plus exactement de Kevin Codner, le héros. Le bateau coule ! Il va falloir faire vite et bien pour sauver tout le monde !

A la base, ce jeu développé par Zeppelin Games est sorti sur PC sous le nom de Sink or Swim, il sera ensuite adapté sur Amiga. On le retrouve un peu plus tard sur Megadrive et Game Gear sous le nom de S.S. Lucifer: Man Overboard! Sur Super Nintendo, il s'appelle S.O.S. Sink or Swim.

Le principe de jeu rappelle énormément celui d'un Lemmings. Il vous faudra sauver les survivants, qui se comportent comme les fameux petits personnages débiles aux cheveux verts. Comprenez qu'ils avancent droit devant eux et se font tuer sans rechigner. A vous d'activer les bons interrupteurs pour les mener à la porte de secours la plus proche, et ainsi pouvoir passer au niveau suivant.

S.O.S. Sink or Swim sur Super Nintendo.
S.O.S. Sink or Swim sur Super Nintendo.

Contrairement au hit de Psygnosis, le maniement se fait à la manette, et non à la souris. On se retrouve donc avec des réflexes de jeu de plates-formes tout ce qu'il y a de classique. Seulement ici, il ne suffit pas d'aller sur la droite, mais bel et bien de poser des bombes, activer des leviers ou encore ouvrir des portes qui permettront de sauver un maximum de passagers. Car bien entendu, si vous n'en sauvez pas assez, vous perdrez une vie.

Les mécaniques sont assez vairées, mais assez laborieuses au départ : il n'est pas rare de bloquer sur un tableau car on ne sait tout simplement pas ce qu'il faut faire ! Et ce n'est pas le trailer au début de l'aventure qui va vous apprendre les finesses de toutes les mécaniques. S.O.S. Sink or Swim propose donc ce gameplay typiquement old school où il va vous falloir découvrir par vous-même bon nombre d'éléments de progression.
moyen

S.O.S. Sink or Swim

S.O.S. Sink or Swim est un bon petit jeu d'action / puzzle. Pas révolutionnaire, il propose toutefois un mélange entre plates-fomes et réflexion assez intéressant. Dommage que la difficulté soit assez mal dosée.

La note : 3/6 (moyen)