Il y a quelque chose de mystique avec South Park : Le Bâton de la Vérité. Déjà au niveau de son développement pour le moins chaotique, mais également parce que pour la première fois, on tient là un jeu vidéo tiré de la licence South Park qui soit aussi bon qu'un épisode de cette subversive série.

Un développement hell digne d'un épisode de South Park


Fin 2011, on entend parler de ce South Park via Obsidian Entertainment, sous le nom temporaire de South Park : The Game. Le jeu fait alors énormément parler de lui, car pour une fois, les joueurs fans de la série peuvent enfin reprendre espoir... Peut-être que le jeu sera aussi bon qu'un épisode ?

Il faut dire qu'Obsidian joue la carte de l'originalité, en ne proposant rien de moins qu'un RPG mettant en scène la clique issue de l'imaginaire débridé de Trey Parker et Matt Stone. Mieux que ça, pour nous allécher, on nous annonce même une classe de personnage assez particulière : le juif ! Quand on sait qu'Obsidian a fait Fallout New Vegas, cela laisse augurer du meilleur.

South Park : Le Bâton de la Vérité sur Xbox 360.
South Park : Le Bâton de la Vérité sur Xbox 360.

Malheureusement, il faudra attendre 2014 pour voir le jeu sortir. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'on revient de loin. South Park : The Game devait au départ être édité par THQ, qui fermera ses portes en 2013. Après quelques errements, le titre sera repris par Ubisoft, qui nous permettra de nous essayer avec le plus grand des plaisirs à South Park Le Bâton de la Vérité.

South Park : le Bâton de la Vérité, le jeu qui te latte les couilles


Dès les premières minutes, on se rassure : ce jeu est une bombe. On sent d'ailleurs bien que Trey Parker et Matt Stone ont activement participé au développement du jeu. L'humour est là, et suinte de chaque pixel du jeu. Les voix restent an anglais, l'ensemble étant sous-titré en français.

La représentation graphique reprend celle de la série, ce qui ne sera pas sans déstabiliser le joueur, qui se retrouve un peu perdu dans cet univers dépouillé. Tous les personnages répondent présents, et le côté RPG est finement mis en valeur grâce à un principe tout simple : des jeux entre les enfants. Vous voilà donc revenu au moyen-âge, en pleine guerre entre les hommes et les elfes, le tout au sein de la ville de South Park, avec un Timmy qui pourra vous permettre de vous déplacer rapidement d'un drapeau à un autre sur la carte. Le tout épaulé par un Facebook qui vous sert d'interface.

Une patte graphique toujours aussi identifiable.
Une patte graphique toujours aussi identifiable.

Le côté RPG est classique, avec des combats au tour par tour face a des adversaires visibles sur l'ère de jeu. Le scénario est dirigiste, mais fourmille de petites quêtes, que vous ferez toutes, c'est une certitude ! Chacune d'entre elle vous plonge un peu plus dans le monde de South Park, dans lequel on s'enfonce avec délice.

Pire que ça, le scénario, totalement abracadabrant, évoluera rapidement vers un grand n'importe quoi dont je vous laisse la surprise.

Bref, c'est un régal total, auquel il ne faudrait pas enlever la difficulté, les combats étant régulièrement bien balèzes. Heureusement, la difficulté réglable permettra aux plus feignants de continuer à butiner l'histoire de ces petits cons de gamins.

Côté durée de vie, c'est assez faiblard pour le genre, avec une petite quinzaine d'heures pour en voir le bout, en faisant un paquet de quêtes annexes. Mais peut importe, il n'y a pas de temps morts.

South Park Le Baton de la Vérité : une censure de merde


Un dernier mot sur la censure qui a sévit sur les versions Xbox 360 et Playstation 3, là où la version PC reste une fois de plus indemne. Une censure de merde pour deux raisons.

La première, c'est qu'elle ne sert finalement à rien. Seuls deux mini-jeux (une fouille anale et un avortement) sont bloqués, correspondant à quelques minutes de jeu seulement. Le truc, c'est que bien d'autres scènes auraient ainsi pu sauter... Seulement voilà, il aurait fallu charcuter très largement le jeu, ce qui explique pourquoi cela n'a pas été fait. Dans tous les cas, ces mini-jeux étaient généralement assez chiants, et comme l'écran de senseur nous explique ce qui aurait du se passer à l'écran (en se foutant de votre gueule au passage, pauvre européen), on ne perd rien.

Ce qui est largement plus débile, c'est que même avec cette censure, le jeu reste déconseillé aux moins de 18 ans. Dans ce cas, quel intérêt ? Ubisoft se prendrait-il pour Dieu Le Père ou pour Nintendo ?
culte, indispensable !

South Park : Le Bâton de la Vérité

South Park Le Bâton de la Vérité est une petite merveille d'humour. Et finalement, les jeux devants lesquels on se marre comme un pourri ne sont pas légion dans notre petit monde vidéoludique. Alors on n'hésites pas, on fonce se faire largement insulter, et même si la scène est censurée, on met son gant de latex en prévision de la fouille anale à venir. Parce que merde, on est dans South Park quoi.

La note : 6/6 (culte, indispensable !)