Spec Ops The line est une excellente surprise : il est étonnant, en 2012, de voir un jeu de guerre proposer une narration et surtout une vision de la guerre qui ne soit pas patriotique, puante et cliché.

Au top du top de la puanteur, on a Medal Of Honor Warfighter : si vous n'y jouez pas avec un drapeau américain dans votre salon, vous passez à côté de quelque chose. Ensuite, vous avez Call of Duty Black Ops II. Heureusement un peu plus fin, au scénario tout de même très caricatural.

On pensait que le genre était mort, scénaristiquement parlant. Avec Spec Ops The Line, on se trouve face à un jeu intelligent, où les soldats sont avant tout des hommes. Et pas de ceux "qui doivent faire ce qui doit être fait", mais de ceux qui vont réagir - parfois violemment et pas toujours comme il faudrait - face aux horreurs de la guerre.

Spec Ops The Line sur Xbox 360.
Spec Ops The Line sur Xbox 360.

Tout se passe dans un Dubaï dévasté, où le sable a repris ses droits, laissant la ville naguère si prospère en terre aride où les quelques survivants doivent se battre pour sauver leur vie... Et souvent se battre en eux.

Vous incarnez une escouade de trois soldats en mission de reconnaissance pour retrouver un bataillon d'infanterie perdu. Après une découverte importante, vous décidez de continuer. Le jeu commence de façon légère, avec un humour sympa, pour finalement basculer peu à peu dans l'horreur de la guerre. Certaines scènes auront très certainement un énorme impact sur vous. A ce sujet, il est important de ne pas parler de ces scènes, l'effet de surprise étant déterminant. Certes, par moment, vous aurez quelques choix à faire, mais ce n'est finalement pas ça qui va vous marquer, mais plutôt le cheminement intellectuel de votre personnage et, plus généralement, la chronologie des événements.

On parle beaucoup du scénario, mais le jeu en lui-même, qu'est-ce qu'il vaut ? Eh bien il est très classique mon bon monsieur. De ce côté là, pas vraiment d'originalité, on se retrouve avec un third person shooter où l'on voit son personnage de dos et où l'on canarde à tout va. Le tout se base principalement sur du cover shooting dans un univers finalement assez original pour dépayser : une riche ville infestée de sable.

Reste que l'ambiance est particulièrement excellente et que le gameplay est assez nerveux et efficace pour faire mouche. La durée de vie est correcte. Comme tous les représentants du genre Spec Ops The Line est assez court, comptez entre 6 et 7 heures de jeu pour en voir le bout. Le tout n'a pas de temps morts, le rythme est vraiment bien géré : on passe de périodes calmes aux périodes fortes de façon très naturelle, si bien que l'on ne s'ennuie pas une seule seconde.
Excellent !

Spec Ops The Line

Spec Ops The Line est un jeu intelligent, avec un vrai sujet qu'il attaque en profondeur : la guerre. Bien loin des clichés habituels du genre, il constitue LA surprise de 2012 en termes de jeux de guerre.

La note : 5/6 (Excellent !)