Les Spaces Cowboys, c’est un peu la dream team de l’édition du jeu de société. Ces vieux briscards nous assurent des éditions aux petits oignons, et Splendor est certainement l’un de leurs meilleurs coups.

Peu de matériel, mais de qualité


Dans la boîte de Splendor, on trouve un lot de cartes de taille standard, des pions de différentes couleurs, des tuiles représentant des nobles et… c’est tout !

En gros, si on enlève le thermoformage (pourtant très pratique), l’ensemble pourrait tenir dans une boîte facilement quatre fois plus petite.

Est-ce un problème ? Depuis quand la qualité d’un jeu de société se ferait en fonction de la quantité de matériel présent dans la boîte ?

Certes, elle est un peu grande, et on peut se poser des questions sur les 30 euros que coûte le jeu (ben oui, un jeu plus gros, ça se vend plus cher et ça se voit mieux sur les étals des magasins). Mais et la qualité finale du jeu ?

L'aire de jeu de Splendor.
L'aire de jeu de Splendor.

Car quand vous aurez essayé Splendor, il y a de fortes chances pour que vous soyez très content de les avoir dépensé, ces 30 balles.

Un petit bijou du jeu de société moderne


C’est ainsi que mon crémier m’a présenté le jeu tandis que je lorgnais assidûment l'arrière de la boîte. Lui faisant confiance, j’en fais l’acquisition. Plusieurs dizaines de parties plus tard, je vous confirme qu’il avait foutrement raison !

Un petit bijou oui, d’autant qu’il est question de pierres précieuses dans Splendor. L’objectif du jeu est d’acquérir des cartes présentes sur l’aire de jeu en les achetant avec des pierres précieuses de la bonne couleur.

Certaines cartes achetées donnent des points de victoire. Le premier à arriver à quinze points de victoire remporte la partie.

Comment on joue à Splendor ?


Durant votre tour, vous avez l’une de ces quatre possibilités :
Prendre trois pions pierre précieuse de couleur différente. C’est l’action la plus classique, qui vous demande d’anticiper ce que vous allez faire durant les deux ou trois tours suivants.

L'espace personnel d'un joueur, avec ses cartes et ses jetons.
L'espace personnel d'un joueur, avec ses cartes et ses jetons.

Prendre deux pions pierre précieuse de même couleur. Mais seulement si au moins quatre pions de cette couleur sont disponibles.

Prendre une carte de l’aire de jeu en main et prendre un pion “Or”. Ces pions or servent de joker, on peut donc les utiliser à la place de n’importe quelle couleur. C’est également l’occasion de chiper une carte sous le nez d’un adversaires qui aurait également pu l’acheter. Vous pourrez l’acheter par la suite.

Acheter une carte présente dans l’aire de jeu ou dans votre main. Pour acheter une carte, il vaut payer son coût. Là où ça devient très intéressant, c’est que chaque carte achetée vous donne une pierre précieuse bonus que vous pouvez utiliser à chaque fois que vous achetez ! Par exemple si la carte présente une pierre précieuse bleue, a chaque prochain achat, cela vous économisera un pion bleu !

Concrètement, plus le jeu avance, plus accumulez les cartes, et moins vous avez besoin de pions pierre précieuse pour acheter de nouvelles cartes.

L’aire de jeu se décompose en trois rangées de quatre cartes, chaque rangée étant plus chère en coût que la précédente. On commence donc la partie en achetant des cartes de niveau 1, puis on se tournera vers le niveau 2 pour enfin aller vers le niveau 3, le niveau le plus rémunérateur en points de victoire.

Les nobles qui vous donnent des bonus


Les nobles peuvent vous aider si vous accumulez des cartes des couleurs qu’ils désirent. Cela vous oblige donc à faire des suites de cartes de même couleur pour pouvoir vous octroyer l’aide de ce noble.

Le principe est simple : premier arrivé, premier servi. Et comme les nobles donnent directement trois ou quatre points de victoire, il est inutile de vous préciser qu’ils seront âprement convoités autour de la table !

Difficile d’en sortir quand on tombe dedans


Splendor impose de la réflexion, mais sans jamais vous tuer les méninges. Il mélange habilement de l’anticipation (il faut généralement réfléchir à ce que vous comptez faire deux ou trois tours à l’avance, mais pas plus), et de l’opportunisme, tant la configuration de l’aire de jeu va évoluer en fonction des actions des joueurs.

Toute la stratégie de Splendor repose donc dans l’achat de cartes qui vous octroieront des couleurs bonus qui vous économiseront des pions lors de l’achat des cartes suivantes.

Il n’est donc pas rare de se faire chiper la carte que l’on voulait et voir l’enchaînement tant espéré tomber à l’eau ! Tant pis, on se rabat sur des pions pierre précieuse histoire de pouvoir acheter d’autres cartes.

De plus, les pions pierre précieuse sont des pions de type poker. Ils sont particulièrement agréables à manipuler et on se prend facilement à les passer entre ses doigts pendant les moments de réflexion.

Un renouvellement à chaque partie


Dans Splendor, chaque partie est unique. Les cartes de l’aire de jeu changent tout le temps et vous forcent à sans arrêt faire évoluer votre stratégie.

Allez-vous acheter un grand nombre de petites cartes pour acheter des grosses cartes par la suite ou allez-vous accumuler les pions pierre précieuse pour faciliter des achats plus chers, mais plus rémunérateurs ?

La réponse se trouve souvent entre les deux. Forcément. Et comme les parties ne sont pas longues (environ 30 minutes), on en recommence très facilement, encore et encore.


Splendor, un jeu pour 2-4 joueurs de Marc André, illustré par Pascal Quidault, édité par Space Cowboys pour des parties d'environ 30min.
Age conseillé : 10+.
culte, indispensable !

Splendor en quelques mots

Splendor est un carton total. Addictif au possible, il fonctionne dans toutes les configurations de joueurs, quel que soit le nombre et quel que soit le niveau. Du pur délice !

La note : 6/6 (culte, indispensable !)