Amateurs de jeux vidéo, ce jeu est fait pour vous ! Eh oui, The Battle at Kemble's Cascade, c’est tout simplement un shoot’em up adapté en jeu de société !

All your base are belong to us


Oui, cette petite phrase, issue de Zero Wing, sorti sur Megadrive, prouve les problèmes de traduction que l’on trouve dans le jeu vidéo comme dans le jeu de société. Fort heureusement, The Battle at Kemble's Cascade n’a pas de ce genre de problème.

Contrairement à ce que son titre pourrait faire penser, le jeu est disponible en français par l’intermédiaire de Filosofia. La traduction est soignée, comme souvent chez l’éditeur au logo rouge et blanc.

Il y a quoi dans la boite ?


Plein de choses. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la boite, au regard de sa taille modeste, déborde de matériel.

On retrouve des cubes en plastique translucide, comme dans Pandemic - un jeu également édité par Filosofia et dont la boite fait environ la même taille. On trouve également des figurines de vaisseaux qui serviront à chaque joueur, ainsi que tout un tas de cartes.

Le tableau des scores.
Le tableau des scores.

Un shoot’em up sur rail ?


Enfin, on trouve des sortes de glissières en plastique. Ce sont ces accessoires qui vont donner au jeu sa mécanique principale de gameplay. Imaginez : vous devez placer ces glissières de façon à ce qu’elles forment cinq lignes horizontales parallèles, sur lesquelles vous pourrez disposer les cartes qui forment le niveau de jeu.

A la fin de chaque tour, vous devez déplacer la ligne du bas pour la replacer en haut, après avoir défaussé les cartes de niveau qui s’y trouvaient. Et du coup, à votre avis, on a quoi ? Eh bien un scrolling, forcément !

Le soucis, c’est que si le reste du matériel est joli, soigné et bien illustré, ces grosses glissières sont particulièrement moches. Lorsque l’on ouvre la boite, c’est même assez rebutant. Heureusement, une fois en jeu, les cartes des niveaux viennent les recouvrir et le résultat est moins catastrophique que l’on n’aurait pu le penser en ouvrant la boite pour la première fois.

Il faut faire quoi dans The Battle at Kemble's Cascade ?


C’est un shoot’em up, il faut donc collecter un maximum de points de gloire. Bien entendu, on ne va pas retrouver la frénésie d’un shoot’em up, The Battle at Kemble's Cascade ne se déroulant pas en temps réel, mais plutôt au tour par tour, ce qui est beaucoup plus habituel dans un jeu de plateau.

Toutefois, nombre de mécaniques sont reprises pour immerger le joueur dans le monde du shoot. C’est particulièrement réussi.


Ainsi, lors de son tour, le joueur a le choix entre deux modes opératoires.

Premièrement, on peut se reposer, réparer son vaisseau (on récupère alors de l’énergie) et passer à la boutique pour acheter des extensions. Ces extensions permettent d’acheter de nouvelles armes, plus puissantes, ou des améliorations d’équipement (facilités pour se déplacer, meilleure résistance, etc.). On prend alors énormément de plaisir à acheter toutes ces améliorations et on retrouve bien l’ambiance d’un shoot, avec un vaisseau de plus en plus puissant.

Deuxièmement, le joueur peut jouer normalement :
Se déplacer,
Tirer (et vaincre des ennemis),
Résoudre le niveau de danger,
Ajouter les nouveaux dangers.

Anticiper les dommages


Dans The Battle at Kemble's Cascade, vous ne perdez jamais immédiatement de l’énergie. Comme il se déroule au tour par tour, le jeu utilise un système bien foutu de niveau de danger.

Ainsi, sur votre plateau de jeu personnel, vous disposez d’une piste de danger, en plus de votre piste d’énergie. A chaque déplacement effectué lors de votre tour, vous baissez votre niveau de danger d’une unité. Si a la fin de cette phase il reste encore du danger, vous perdez autant de points d’énergie.

Une fiche de personnage.
Une fiche de personnage.

A la fin de votre tour, vous devez observer le nombre d’adversaires situés autour de vous, ce qui vous permettra, via un calcul clairement expliqué dans les règles, de monter votre niveau de danger. Ainsi, vous ne perdez de l’énergie qu’au prochain tour !

Et bien entendu, si vous n’avez plus d’énergie, vous explosez ! Rassurez-vous, vous n’avez pas perdu la partie. Vos adversaires gagnent juste deux points de gloire, et vous repartez à nouveau à l’aventure. Mais bon, deux points de gloire, ça fait tout de même bien mal.

Plusieurs mécaniques empilées


On trouve plusieurs mécaniques différentes dans The Battle at Kemble's Cascade. Des cartes, mais également de l’anticipation, des déplacements, etc. L’ensemble fonctionne particulièrement bien et, si au départ la lecture des règles peut paraître rebutante, une fois assimilées, ces dernières sont très claires, et finalement très simples.

C’est sûr que vu le look du jeu, il faut être fan des jeux vidéo des années 1980 pour adhérer au concept. Une fois en jeu, évoluer de niveau en niveau - les cartes étant tirées au hasard, chaque partie est unique - pour terminer le jeu par un bon gros boss, a quelque chose de grisant.

Ce n’est pas très stratégique, mais c’est vraiment très plaisant. Et c’est le principal, non ?


The Battle at Kemble's Cascade, un jeu pour 2-5 joueurs de Anders et Olle Tyrland, illustré par Philippe Guérin et Chris Quilliams, édité par Filosofia pour des parties d'environ 75min.
Age conseillé : 13+.
bon petit jeu

The Battle at Kemble's Cascade en quelques mots

The Battle at Kemble's Cascade est un très bon jeu. Pas forcément très connu, il s’adresse aux nostalgiques des jeux vidéo des années 1980. Ses mécaniques de jeu s’adaptent bien au support qu’il tente de copier, pour un résultat certes pas forcément très stratégique, mais très fun.

La note : 4/6 (bon petit jeu)