King Of Fighters 96 marque le décollage de la série. Les précédents épisodes étaient excellents, celui-ci est tout simplement mythique. Violent Fighting To Come Again !

Déjà la claque est technique, King Of Fighters 96 est l'un des premiers jeux MVS à apporter cette touche de 2D si fine, bien loin de la 2D que l'on connaissait au début des années 1990. Les personnages sont énormes et finement animés, comme on l'avait rarement vu jusque là.
C'est simple, les consoles 32 bits venaient de sortir, et on voit bien aux adaptations Playstation et Saturn que même ces nouvelles venues avaient bien du mal à égaler la suprématie technique de la Neo Geo en terme de 2D.

Autant King Of Fighters 95 améliorait le précédent épisode tout en l'améliorant, autant le 96 fait table rase du passé, sans pour autant renier le gameplay si particulier qui fait tout l'attrait des jeux de baston made in SNK.
Tous les personnages sont redessinés, et chaque décor est original. Et c'est également le début de la folie du nombre de personnages que l'on peut choisir. Ici, ce ne sont pas moins de 29 personnages que l'on peut incarner ! Autant dire que pour maitriser chacun d'en eux, il va vous falloir un sacré paquet d'heures ! Excellente chose également, ils sont tous plutôt équilibrés, on n'a pas trop de personnages qui prennent trop vite le dessus.

King Of Fighters 96 : l'envol de la série.
King Of Fighters 96 : l'envol de la série.

On y perd d'ailleurs quelques personnages au passage. Mais beaucoup d'autres - notamment des filles, jusque là assez peu représentées - font vite oublier cela.
Le principe se base toujours sur des combats en team : vous choisissez donc trois personnages avant de vous battre. Des triplettes gagnantes émergent vite, mais il vous faudra une bonne dextérité puisque ce sont au minimum trois personnages et non plus un seul qu'il faut bien connaitre.

La maniabilité est incroyable : d'une bonne finesse, la plupart des coups sont plus simples à sortir, donnant une souplesse à des années lumières d'un Art Of Fighting par exemple.
King Of Fighters 96 privilégie clairement le corps à corps. Pas la peine de se sauver, c'est à coup de contres que vous vaincrez, et c'est tant mieux, les combats gagnant énormément en intensité. Les furies évoluent elles aussi, avec de nouvelles possibilités lorsque votre barre est à fond.
culte, indispensable !

The King Of Fighters 96

Tout simplement inoubliable et incontournable, King Of Fighters 96 fait faire un énorme bond en avant qualitatif pour une série pourtant déjà particulièrement efficace. Un des meilleurs épisodes de la série, si ce n'est LE meilleur.

La note : 6/6 (culte, indispensable !)