The Ottifants arrive sur Meagdrive, parallèlement à une sortie Game Gear. Dans les deux cas, les sorties passent inaperçues en dehors de l'Allemagne.

Et pourquoi en dehors de l'Allemagne ? Tout simplement parce que ces personnages sont bien connus outre-Rhin (ils ont été créés par un Allemand du nom de Otto Waalkes)... Et, heu, c'est tout. Si les allemands ont certainement pris du plaisir à découvrir ces sortes de croisements entre un éléphant et un hippopotame (résolvant du coup la fameuse question "qui c'est le plus fort, l'éléphant ou hippopotame ?"), il ne faut pourtant pas bouder ce jeu si leur monde nous est inconnu.

Bien au contraire. Ce jeu de plate-forme fait honneur au genre en proposant un univers très coloré et très agréables à jouer. Vous incarnez Bruno, un bébé Ottifant qui doit partir sur les traces de son père, qui n'est pas rentré ce soir.
Les niveaux sont assez variés, avec un premier niveau des jouets, le sous-sol qui tranche radicalement par leur aspect sombre et crasseux, le jardin et le chantier de construction. Chaque niveau se suit logiquement et retrace le chemin de notre petit Ottifant.

The Ottifants sur Megadrive.
The Ottifants sur Megadrive.

Malgré son jeune âge, notre bestiaux n'est pas totalement démuni. Grâce à sa trompe, il peut cracher des sortes de pastilles, ou encore sauter sur la tête de ses adversaires pour les assommer. Il peut également aspirer diverses choses qui viennent se coller à sa trompe pour pouvoir les déplacer.
Car en plus d'un côté plate-forme très prononcé (les développeurs adorent les piques, cela se sent dès le premier niveau), demande un minimum d'exploration et de réflexion afin de pouvoir avancer.

La difficulté est moyenne, voir assez simpliste. Visiblement le jeu a été développé pour les plus jeunes. Rassurez-vous, le tout est tout de même assez relevé pour vous proposer un minimum de challenge.
Un système de mot de passe permet de continuer au précédent monde traversé.

Face à la version Game Gear, la version Megadrive fait quelque peu pâle figure. La faute à une concurrence plus rude sur la 16 bits de Sega, ainsi qu'à une réalisation en demi-teinte là où la Game Gear donnait le meilleur d'elle-même.


Le jeu est coloré et très agréable.
Le jeu est coloré et très agréable.

bon petit jeu

The Ottifants

The Ottifants sur Megadrive est certes un cran en dessous de la version Game Gear, il n'en reste pas moins un bon petit jeu de plates-formes assez méconnu.

La note : 4/6 (bon petit jeu)