Ou quand un des groupes les plus bizarres existant se met au Point & Click avec succès...

Pour ceux qui ne connaitraient pas les Residents, j'explique vite fait le concept : c'est un groupe de musique expérimental, dont on ne connait ni le nom, ni les visages ni même le nombre de personnes du groupe (on suppose qu'ils sont quatre mais cela n'a jamais été prouvé)... Lors des rares apparitions (scéniques ou à la télé) qu'ils font, ils sont affublés d'énormes masques en forme d'oeil et portent des hauts de forme...

Obsédés par la technologie, ils avaient déjà produit en 1993 un Point & Click du nom de Freak Show... Ceci est leur deuxième et dernière escapade dans le jeu vidéo. Et on peut dire que c'est plutôt réussi.

Le jeu possède une ambiance assez particulière, non pas qu'il fasse peur mais plutôt que les différents personnages ne dépareraient pas dans un épisode de Twin Peaks ou un film de David Lynch (il fut d'ailleurs longtemps question qu'il adapte le jeu en série mais le projet est tombé à l'eau), du style Lottie la loque humaine ou encore une femme chien. Enfin bref vous voyez le genre...

Et tout ce carnaval de bizarrerie se déroule dans un endroit lugubre au possible : un parc d'attraction quasi-désaffecté, dont le nom des attractions seul fait froid dans le dos (ou fait rire, c'est selon votre type d'humour). Ce qui est original, c'est que l'on peut à tout moment changer de perso et alterner avec tout autre personne (ou créature) rencontrée dans le jeu. Chaque personnage à un point de vue différent de l'histoire (une sombre affaire de meurtre, je n'en dirais pas plus) et faire tout le jeu avec le même perso pénalise en quelque sorte le joueur, car selon le personnage que l'on choisit, on loupe parfois des scènes importantes qui arrivent aux autres protagonistes...

L'histoire de chaque personnage à aussi été concoctée par un écrivain ou artiste différent et elles possèdent toutes un style unique. La musique, composée par les Residents, est elle aussi unique et colle très bien à l'action. Les graphismes, même s'il peuvent paraitre datés aujourd'hui, sont très bon, malgré le fait que le jeu tourne en 256 couleurs... Question durée de vie, alors là, pas de problème, vos méninges seront parfois menés à rude épreuve et il faut du courage (et l'envie) pour découvrir les différentes fins du jeu (environ une grosse dizaine) qui ne sont pas si faciles à débloquer que ça d'ailleurs.
Excellent !

The Residents Bad Day on the Midway

Un excellent Point & Click, donc, pour les amateurs de ce genre d'ambiances, jetez vous dessus. Même ceux qui n'aiment pas n'ont aucune raison de passer à coté : ce jeu est excellent en tout point.

La note : 5/6 (Excellent !)