Un RPG à la japonaise qui arrive dans nos contrées, le genre n'étant plus aussi présent en 2013, on ne va pas bouder son plaisir et tenter l'aventure.

Une fois de plus, le jeu n'est pas traduit, et il va falloir se contenter de l'anglais. Tant pis, on se lance toute de même dans l'aventure. Il faut dire que sur le papier, l'idée de Time and Eternity sur Playstation 3 est plutôt aguichante : un RPG à la japonaise avec un côté manga très prononcé, il faut voir ce que ça donne.

Malheureusement, ça ne donne finalement pas grand chose. Les séquences vidéo sont plutôt agréables, bien que parfois bizarrement animées. On a également de nombreuses séquences de discussion, à l'ambiance typiquement manga souvent un peu trop rigides visuellement.

Time and Eternity sur Playstation 3.
Time and Eternity sur Playstation 3.

Le début du jeu est pour le moins original, puisqu'il commence par le mariage du héros avec la princesse ! Un peu comme si tout commençait par la fin. Sauf que tout va partir en vrille, quand des assassins tentent de tuer la princesse. Le héros va s'interposer et se faire tuer au passage... La princesse va alors utiliser un pouvoir héréditaire et remonter le temps afin de déjouer le complot et éviter à son futur mari de perdre la vie.

Et le futur mari en question va se retrouver dans la peau du petit dragon de compagnie de la princesse... sans que cette dernière soit au courant. Cela donne ainsi lieu à quelques situations cocasses assez sympathiques.

Lors des déplacements sur la carte, la vue est assez particulière. On voit la princesse de dos (habillée de façon plutôt sexy), avec une représentation en 2D de type dessin animé. L'univers, par contre, est en 3D, ce qui crée un décalage détonnant, mais finalement pas désagréable.

La représentation graphique est originale.
La représentation graphique est originale.

Ce qui est beaucoup moins agréable, c'est le gameplay général du titre. On se retrouve finalement avec un dongeon crawler où tout se ressemble. Il s'ensuit un rythme très lent où les combats sont aussi nombreux que monotones. L'ensemble est au tour par tour, et manque également énormément de rythme. Pourtant, une fois de plus, les développeurs ont tenté d'innover. Ainsi, la princesse dispose de deux personnalités, que l'on apprendra à connaître, et qui possèdent chacune des capacités différentes. A chaque montée de niveau, l'une laisse la place à l'autre.

On évolue de carte en carte aux allures bien trop proches pour convaincre. Du coup, on a la mauvais impression que les développeur ont gravement fait du remplissage histoire de rallonger la durée de vie de leur jeu.
à peine moyen

Time and Eternity

Time and Eternity sur Playstation 3 n'est pas une réussite. Son scénario est agréable, mais c'est son gameplay lourdingue et soporifique qui aura raison de la majorité des joueurs.

La note : 2/6 (à peine moyen)