Sous le masque est la troisième extension - le quatrième scénario si vous préférez, en comptant la boite de base - pour le génial Time Stories. Et cette fois, on vous propose de plonger au fin fond de l’Egypte. Chronique garantie sans spoilers !

Bienvenue en Egypte


Après l’asile - Asylum, présent dans la boîte de base de Time Stories -, les Zombies et les années 90 de The Marcy Case et l’heroic fantasy de La Prophétie des Dragon, vos voyages dans le temps continuent avec l’Egypte. En -1146 plus exactement. Autant dire que ça date un peu, mais que c’est tout aussi immersif, sinon plus.

Votre mission, cette fois, sera de retrouver le masque de Toutankhamon, de l’enduire de poison et de le remettre à sa place. Eh oui, la fameuse malédiction qui a touché les archéologues lors de la découverte de la momie la plus connue du monde en 1922, c’était vous, bande de petits cons ! Et c’est loin d’être le seul trait d’humour que vous allez croiser dans Sous Le Masque, un scénario qui ne manque pas de surprises.

Derrière cette extension, vous trouverez Manuel Rozoy (l’auteur de Time Stories) et Guillaume Montiage, co-auteur de Kemet (qui a également l’Egypte pour thème). Donc du lourd qui laisse augurer du meilleur… Ce qui est le cas !

Aux pinceaux, on trouve deux nouveaux illustrateurs - ils changent avec chaque scénario. Cette fois, c’est Gaël Lannurien, que l’on connaît les illustrations de Ginkgopolis ou Les Inventeurs, et Pascal Quidault (Splendor, Hit Z Road, Elysium). Autant dire que si vous trouvez ça super beau… bah c’est parfaitement normal.

Bienvenue dans l'Egypte antique !
Bienvenue dans l'Egypte antique !

La nouveauté : les réceptacles évolutifs


La grande nouveauté dans Sous Le Masque, c’est que vous pouvez changer de réceptacle, c’est à dire de personnage. Durant un run (une partie), vous pouvez en changer jusqu’à 5 fois.

Et il est très important de changer de réceptacle, car les nouveaux venus vont vous ouvrir certaines portes et certains lieux qui étaient jusque là inaccessibles.

Chaque personnage a ses propres aspirations, et cela va souvent vous mettre sur de nouvelles pistes, avec notamment des destins et objectifs qui peuvent se croiser. Chaque personnage constitue donc une petite enquête à lui-seul.

Un périple varié


Ce qui est bien dans ce scénario pour Time Stories - et encore plus que pour les précédentes aventures - c’est que vous n’avez pas à tout faire. Pas la peine d’essayer de rentrer dans la peau de tous les personnages potentiels que vous croisez ou même de visiter l’ensemble des lieux - particulièrement nombreux dans cette aventure.

Non, il y a au contraire pas mal de façons d’arriver à vos fin et mettre la main sur ce foutu masque de Toutankhamon.

Visuellement très réussi... comme toujours dans Time Stories.
Visuellement très réussi... comme toujours dans Time Stories.

La durée d’une partie est grosso-modo identique aux autres, avec une bonne heure et de demi pour un run. Et comme l’aventure est variée, il est encore plus agréable de recommencer, puisque finalement peu de choses peuvent être redondantes d’un run à l’autre.

Il m’a fallu deux runs pour réussir la mission, la difficultée me semble donc bien dosée. C’est très accessible, tout comme les précédents scénarios.


Les personnages de base... qui risquent bien de changer durant la partie !
Les personnages de base... qui risquent bien de changer durant la partie !



Time Stories : Sous Le Masque, un jeu pour 2-4 joueurs de Guillaume Montiage et Manuel Rozoy, illustré par Gaël Lannurien et Pascal Quidault, édité par Space Cowboys pour des parties d'environ 90min.
Age conseillé : 12+.
culte, indispensable !

Time Stories : Sous Le Masque

Sous Le Masque est un très bon scénario pour Time Stories. Il apporte une grande liberté, tout en restant très accessible. Encore une fois, s’il est quasiment impossible de terminer la mission lors d’une unique partie, le deuxième ou le troisième run vous apportera sans problème la victoire. Un bon scénario, y compris pour les débutants dans le monde de Time Stories.

La note : 6/6 (culte, indispensable !)