Oui ! Un nouveau scénario pour Time Stories ! Il faut dire que celui présent dans la boîte de base faisait un peu court. The Marcy Case vous propose donc de rentrer à nouveau dans votre uniforme d’agent temporel.

Première extension pour Time Stories


The Marcy Case est donc la première extension pour Time Stories. Il se présente dans une petite boite dont le design est tout aussi sobre et esthétique que la boite d’origine de Time Stories. Dans cette petite boite, on trouve donc un paquet de cartes, rien de plus. Niveau nombre de cartes, on en a à peu près autant que dans le scénario présent à l’origine dans la boîte de Time Stories.

Ce premier scénario était particulièrement attendu car Asylum, le premier scénario, ne proposait une expérience de jeu “que” de quelques heures - entre deux et quatre. Et, c’est là la particularité de Time Stories - comme c’est un jeu scénaristique, chaque aventure ne peut se jouer qu’une seule fois… Sinon, c’est un peu comme regarder à nouveau film d’enquête : ce n’est pas idéal.

The Marcy Case permet donc de continuer à éprouver ce système génial imaginé par Manuel Rozoi : une boite à outil permettant de faire la passerelle entre jeu de société et jeu de rôles.

Ce premier scénario, on le doit à Nicolas Normandon, auteur notamment de City of Horror. Il ne faut donc pas s’étonner de la présence de zombies dans ce scénario.

Ambiance old school.
Ambiance old school.

Côté graphique, pas mal de changements sont également au programme. Les illustrateurs ont changé. Cette fois, ce sont Looky et Pascal Quidault qui sont derrière les pinceaux. Ici, le style est beaucoup plus old school, avec des traits inspirés par les comics, qui confirment l’ancrage dans les années 1990 de cette nouvelle aventure temporelle.

Bienvenue dans les années 1990… chez les zombies


A première vue, on pourrait penser que The Marcy Case est un jeu qui va nous plonger dans les années 1990, sorte de madeleine de Proust pour les joueurs quarantenaires qui composent principalement la faune croisée autour des tables de jeu de société.

Sauf que, dès le premier lieu dévoilé, le ton est donné : à l’entrée de cette petite ville américaine, vous allez tomber sur des zombies.

Votre mission est simple : trouver Marcy. Enfin, quand je dis simple, c’est sur le papier. Parce que dans les faits, cela sera plus complexe, et il vous faudra traquer les indices, tout en faisant face aux hordes de zombies… Vous devrez notamment faire gaffe au bruit que vous faites, surtout lorsque vous tirez en utilisant vos précieuses munitions.

Mais je ne vous en dit pas plus, le plaisir de jeu se révélant dan la surprise.

Bienvenue au pays des zombies.
Bienvenue au pays des zombies.

Une enquête plus simple qu’Asylum


Sans être simpliste, l’aventure proposée par The Marcy Case est plus simple qu’Asylum… Tout du moins dans la recherche des preuves. Ici, pas d’énigme alambiquée à résoudre. Et en cela, je le trouve beaucoup plus intéressant. Vous pouvez même jouer la chance… Et en cela, cela ne plaira pas forcément à tout le monde.

Il m’a fallu deux runs (c’est à dire deux parties) pour en venir à bout. Au total, cela fait trois bonnes heures de jeu. Et comme pour Asylum, perdre n’est pas une punition. On a découvert par mal de choses, trouvé des indices - je vous conseille d’ailleurs de prendre des notes - qui permettent de savoir plus facilement où se rendre lors d’une prochaine partie.


Le rendu graphique est très réussi, une fois de plus.
Le rendu graphique est très réussi, une fois de plus.


Les personnages.
Les personnages.



Time Stories - The Marcy Case, un jeu pour 2-4 joueurs de Nicolas Normandon, illustré par Looky et Pascal Quidault, édité par Space Cowboys pour des parties d'environ 90min.
Age conseillé : 12+.
Excellent !

Time Stories - The Marcy Case

Première extension de Time Stories, The Marcy Case propose un univers radicalement différent, tout en gardant les bases des mécaniques rencontrées dans le premier scénario, Asylum, présent dans la boîte de base. De quoi continuer l’aventure temporelle avec le plus grand des plaisirs !

La note : 5/6 (Excellent !)