Carte de visite technique d'Atari lors de la campagne promotionnelle visant à annoncer la Jaguar, Crescent Galaxy se révèle, une fois la manette entre les mains, être une bouse infâme...

Le décors est donc planté. On se souvent des magazines de l'époque qui annonçaient fièrement les 64 bits de la console d'Atari, à grand renfort de screenshots dont beaucoup étaient empruntés à Crescent Galaxy - mention spéciale au passage dans les grottes, que l'on retrouve d'ailleurs au dos de la boite du jeu.
C'est donc une pièce historique que j'essaie ici... Mais pas longtemps, tant la qualité intrinsèque du soft se révèle catastrophique.

Shoot'em up à scrolling horizontal, il bénéficie de graphismes en 3D précalculée qui en jetait à l'époque. Si aujourd'hui ce type de représentation a assez vieilli, cela reste tout à fait acceptable. La réalisation est donc très correcte.
Là où le jeu est vraiment mauvais, c'est au niveau du gameplay, et plus généralement du plaisir de jeu. Les graphismes sont chatoyants, mais ils s'avère assez difficile de distinguer qui fait quoi au milieu du nombre de sprites présents à l'écran.
Le hit point est énorme... Il prend toute la taille du vaisseau ! Au final, toutes ces ficèles font très amateur, on est bien loin d'un vrai shoot'em up... L'absence de musique donne également à penser que le jeu a été sorti à la va-vite.

Crescent Galaxy sur Jaguar, un shoot, que c'est bien quand on n'y joue pas...
Crescent Galaxy sur Jaguar, un shoot, que c'est bien quand on n'y joue pas...

Les niveaux sont plutôt variés, mais finalement très soporifiques, voir énervants. Par exemple, dans le deuxième niveau, il n'est pas rare de se faire exploser par un geyser caché derrière un élément du premier plan... Quand on vous dit qu'il n'est pas bien pensé ce jeu !
ils le vendent ça ?!?

Trevor McFur in the Crescent Galaxy

Il faut considérer Crescent Galaxy comme une démo technique de la Jaguar plutôt qu'en tant que jeu à part entière. Maladroit dans son déroulement, il fait très production amateur... Le glas d'Atari était de toute façon sonné, et la qualité de ce jeu en témoigne avec force.

La note : 1/6 (ils le vendent ça ?!?)