En parallèle du très bon épisode sur Nintendo 64, Turok arrive sur Game Boy, pour un résultat moins bon, mais toutefois très honorable.

Cette fois, ce n'est pas Iguana Software qui s'occupe de cette adaptation de Comics, mais Bit Managers. Il faut dire que les deux jeux n'ont pas grand chose à voir. Bien entendu, on incarne le héros de la bande dessinée, cet indien qui doit combattre des hordes de dinosaures.

Console portable oblige, le jeu n'est bien entendu plus un FPS, comme sur Nintendo 64, mais un simple jeu de plate-forme fortement mâtiné d'action. Les niveaux ne sont pas vraiment linéaires, il faut se balader afin de passer à travers diverses grottes pour trouver la fin du niveau, tout en récupérant un fragment du Chronoseptor. Il y a en tout huit niveaux avant de voir la fin de l'histoire. Un système de mot de passe permet de recommencer au niveau de son choix.

Turok - Battle of the Bionosaurs sur Game Boy.
Turok - Battle of the Bionosaurs sur Game Boy.

Même si le jeu est différent, on retrouve ses marques : les triangles permettent de gagner une vie lorsque l'on en a ramassé une centaine. L'arme principale est le couteau. On ne se retrouve pas avec le syndrome "coupe-ongle", votre personnage peut attaquer à une certaine distance.

La maniabilité est classique, mais vraiment très bonne : notre indien répond au doigt et à l'oeil et les adversaires - souvent peu nombreux - se font occire assez facilement. La difficulté ne vient donc pas forcément des ennemis (bien que ceux qui tirent à distance sachent plutôt bien viser), mais surtout de trouver l'artefact nécessaire à la résolution du niveau.
moyen

Turok - Battle of the Bionosaurs

Turok : Battle of the Bionosaurs est un bon petit jeu de plate-formes sur Game Boy. Pas exceptionnel mais efficace, il a su adapter comme il faut le jeu initial sur Nintendo 64 en se conformant aux limitations de la portable de Nintendo.

La note : 3/6 (moyen)