Twinkle Star Sprites est un jeu particulièrement atypique, mais finalement pas si difficile que cela à comprendre.

Sorti à l'origine sur MVS (la version arcade de la Neo Geo), Twinkle Star Sprites a ensuite été adapté sur Saturn, puis sur Dreamcast (et encore plus tard sur Playstation 2).

Dans un monde aussi mignon que débile, vous incarnez une petite fille nommée Ran, épaulé par une bestiole bizarre, sorte de croisement entre un chat et un lapin.
Le jeu propose trois modes : Story, où on incarne Ran, Character Mode, où l'on peut incarner l'un des ennemis que l'on doit affronter dans le mode Story, et enfin versus, pour se fritter avec un copain.

Twinkle Star Sprites sur Dreamcast : aussi mignon que sympa à jouer.
Twinkle Star Sprites sur Dreamcast : aussi mignon que sympa à jouer.

Le déroulement fait beaucoup penser à un jeu de Vs Fighting à la King of Fighter. Eh oui, Twinkle Star Sprite est en réalité un mélange de trois genres : le shoot'em up bien sûr, mais également le Vs Fighting et le puzzle game. Rien que ça.

Dans le mode Story, vous vous déplacez d'endroit en endroit pour affronter un adversaire à chaque stage. Vous terminez le niveau quand vous l'avez battu. Pas de niveau à proprement parler ni de boss.
Le gameplay est finalement assez simple : on dispose d'une jauge de vie représentée par des coeurs.

Lorsque l'on se fait toucher, on perd un coeur, mais pire, on perd le contrôle pendant quelques précieuses secondes ! Il faut alors bouger comme un malade le stick pour reprendre son équilibre. De quoi donner encore un peu plus de piquant au style de jeu.

Mais comment toucher l'adversaire alors que ce dernier se trouve à droite sur un écran séparé ? Tout simplement en faisant des combos !
Lorsque vous flinguez un ennemi, ce dernier explose. Si un autre se trouve à proximité, il explose à son tour. Le but est de créer la réaction en chaîne la plus longue. C'est en faisant ces combos que l'on envoi à l'adversaire des flammèches qui viendront l'emmerder un peu plus.

Car c'est bien là l'idée principale du jeu : emmerder l'adversaire. Cela donne un côté espiègle au jeu particulièrement bienvenu et addictif. Même seul, on s'amuse bien, à tâcher de trouver le bon combo pour battre l'autre le plus rapidement possible.

La version Dreamcast est une reprise de la version MVS. Dans les options, on peut toutefois lancer le jeu en mode Dreamcast, ce qui a pour conséquence d'annuler tous les ralentis du jeu, qui en comptait pas mal... Mais voilà, ce qui passait pour un défaut passe ensuite pour une qualité tant le jeu est beaucoup plus difficile dans ce mode.
Excellent !

Twinkle Star Sprites

Twinkle Star Sprites est une vraie réussite. Il sait prendre le meilleur de chaque genre pour proposer un jeu vraiment atypique tout en restant très jouable.

La note : 5/6 (Excellent !)