Capcom montre une fois de plus sa capacité à faire preuve d'un réel opportunisme quand il s'agit de rentabiliser ses licences les plus populaires.

Une madeleine de Proust


C'est les 30 ans de Street Fighter. Alors pour fêter ça, on ressort Street Fighter II. Heu, je n'ai pas loupé un truc là ?

Bon, en fait, on s'en branle un peu du premier Street Fighter sorti en 1987, celui qui nous intéresse, c'est Street Fighter II, et lui, en 2017, il n'a que 26 ans (enfin quand même, ça ne nous rajeuni pas).

Les graphismes HD sont souvent sympa, mais donnent à l'ensemble un côté jeu en flash pas très appréciable.
Les graphismes HD sont souvent sympa, mais donnent à l'ensemble un côté jeu en flash pas très appréciable.

Reste que dans tous les cas, Street Fighter II est une sacrée madeleine de Proust pour bon nombre de joueurs... dont je fais partie.

Alors bon, ok, on l'a vu et revu, mais de voir sortir une version annoncée comme "ultime" de Street Fighter II, pourquoi pas finalement ? Pour l'occasion, Capcom ne failli pas à sa réputation en nous pondant un nom à rallonge dont il a le secret : Ultra Street Fighter II - The Final Challengers.

Pourquoi Ultra ? Parce que Ultra rentable, certainement.

Via les menus, on peut repasser aux graphismes originels.
Via les menus, on peut repasser aux graphismes originels.

Retour aux sources


La sortie de la version HD de Street Fighter II sur Xbox 360 quelques années auparavant avait déjà mis les choses au clair : après toutes ces années, le gameplay est toujours aussi efficace.

D'épisode en épisode, la série s'est complexifiée. De revenir aux bases, ça fait du bien pour les joueurs non pros du jeu de baston comme moi de profiter d'une gameplay plus simplifié.

Un support idéal ?


Quoi de mieux que la Switch pour jouer à Street Fighter II ? La petite console est parfaite pour la convivialité du jeu à deux.

On se serait bien passé de ce mode moisi en vue subjective.
On se serait bien passé de ce mode moisi en vue subjective.

Sur l'écran de la télé ou en verison portable, c'est un vrai plaisir que de se mesurer à ses potes !

Quelques nouveautés


Quelques unes seulement. Pour ce qui devait être la version ultime de Street Fighter II, on repassera.

Des personnages comme Dark Ryu sont totalement inutiles, et le mode La Voie du Hado est juste un pastiche des plus mauvais jeux sur Wii (vous savez, avec leurs saletés de capteurs de mouvements). Surtout quand on vient de jouer à ARMS, ce mode de jeu est juste un énorme foutage de gueule.

Une technique paresseuse


Techniquement, Ultra Street Fighter II est un gros flemmard. Visuellement, on n'a que deux options : la version HD ou la version classique. Même les émulateurs font mieux, en simulant un écran CRT par exemple.

Mais le pire, c'est au niveau de la version HD. Globalement, c'est très moyen, l'ensemble faisant trop penser à un jeu en Flash. C'est fin, mais c'est mal maîtrisé.
moyen

Ultra Street Fighter II - The Final Challengers en quelques mots

Ultra Street Fighter II permet à Capcom de racler les fonds de tiroirs pour faire un peu d'argent. La version HD est vraiment moyenne, pour ne pas dire moche, mais niveau gameplay, force est de constater que ça fonctionne toujours aussi bien.

La note : 3/6 (moyen)