Après Desert Strike et Jungle Strike, voici le troisième épisode : Urban Strike qui, comme son nom l'indique, propose de batailler en territoire urbain.

Après le désert et la jungle, Electronic Arts remet le couvert avec Urban Strike. Cette version Super Nintendo arrive après la version Megadrive, pour un résultat tout aussi bon.

Toutefois, on peut sentir la lassitude peut pointer le bout de ses pixels. Certaines mauvaises langues diront que c'est le principe d'Eletronic Arts d'essorer ses licences jusqu'à les tuer, et ils n'auront certainement pas tord.

Urban Strike sur Super Nintendo.
Urban Strike sur Super Nintendo.

On retrouve donc notre hélicoptère, toujours aussi maniable, dans des missions où il va falloir effectuer tout un tas d'objectifs. Cela change des shoot'em up où il faut tirer à tout va pour bousiller tout. Ici, il faudra bousiller seulement ce que l'on vous donne l'ordre de bousiller. En même temps, il faudra sans arrêt garder un œil sur ses réserves de munitions et d'essence, sous peine de se retrouver en fâcheuse posture. Heureusement, toutes ces précieuses ressources se retrouvent un peu partout sur la carte. De même, l'ensemble des objectifs sont affichés sur une carte affichée grâce au bouton start, que vous allez très régulièrement consulter, histoire de vous positionner.

Le principe est donc le même, avec un côté vu et revu. Même les environnements sont redondants par rapport aux précédents épisodes. La seule nouveauté ? Les passages à pied ! Sur les neufs missions que compte Urban Strike, trois vous feront utiliser vos petites jambes. Et là, c'est assez bancal (et encore plus difficile), on sent bien que le moteur du jeu n'est pas calibré pour, et que la nouveauté a été initiée uniquement pour apporter un peu de fraicheur à l'ensemble. On s'en serait bien passé.
bon petit jeu

Urban Strike

Urban Strike continue sur la lancée de la série initiée par Desert Strike. Le résultat est toujours aussi bon, bien que sans surprise. Dommage que les phases à pied soient si mauvaises en termes de gameplay.

La note : 4/6 (bon petit jeu)