Le Victor V386PX est, comme son nom l’indique bien, architecturé autour d’un processeur Intel 386. La bête est assez grosse, et se pose plus comme un transportable. Sa puissance lui permet de ne pas prendre ce poids comme un trop gros handicap.
Son écran LCD noir et blanc rétro-éclairé est de très bonne qualité.

La machine dispose en série d’un disque dur de 40 Mo et d’un lecteur de disquettes au format 3.5 pouces de 1.44 Mo. Le clavier est détachable, ce qui se révèle bien pratique pour un travail au bureau. Ce dernier est de petite taille, mécanique mais avec des pavés très rapprochés afin de pouvoir tenir sous l’écran une fois l’ordinateur fermé. Un pavé numérique est disponible, commercialisé aussi par Victor. Il se branche sur l’un des deux ports série disponibles à l’arrière de la machine. Sous le clavier on trouve deux emplacements permettant de mettre deux disquettes, un autre petit détail bien pratique.

On peut mettre deux disquettes sous le clavier du Victor V386 PX. Bien pratique.
On peut mettre deux disquettes sous le clavier du Victor V386 PX. Bien pratique.

Au niveau des extensions présentes à l’arrière de la machine et outre les deux ports séries de type DB9 déjà cités, on trouve un port imprimante, une sortie VGA, et deux ports plus originaux. L’un permet de brancher un lecteur de disques souples au format 5.25 pouces, et l’autre est d’un format inconnu.
Une bonne machine, mais il est assez difficile de trouver des informations dessus. Si vous avez de quoi remplir cette fiche, n’hésitez pas à me faire signe !


Le sac de transport du V386PX.
Le sac de transport du V386PX.


Le pad numérique était vendu en option.
Le pad numérique était vendu en option.

Victor V386PX côté technique

Microprocesseur : Intel 386
Mémoire vive : 4 Mo
Vidéo : Ecran LCD monochrome rétro éclairé
Son : Une beeper