Les jeux indés narratifs, on en trouve plein. Mais genre plein beaucoup. Et dedans, il y a des pépites. Et What Remains of Edith Finch en fait clairement partie.

La quintessence du narratif


Il y a des développeurs qui ont du talent. Beaucoup de talent. C'est indéniablement le cas du studio Giant Sparrow, qui avait déjà fait ses armes avec l'énigmatique The Unfinished Swan.

Avec What Remains of Edith Finch, ils enfoncent le clou en proposant un jeu narratif aux mécaniques inventives et variées.

L'architecture de la maison est à l'image de l'histoire de la famille Finch.
L'architecture de la maison est à l'image de l'histoire de la famille Finch.

Tout dans le jeu n'est là que pour vous raconter une histoire. Celle d'Edith Finch et de sa famille.

La famille pas de bol


Dès le début du jeu, vous ne pouvez que le constater : la famille d'Edith a la poisse, puisque vous êtes la seule survivante.

Bien entendu, je ne vous dévoile pas la suite. Mais sachez juste que vous retournez dans votre maison de famille, après l'avoir quitté pendant des années.

Le texte de la narratrice s'insère parfaitement dans le décor.
Le texte de la narratrice s'insère parfaitement dans le décor.

Chaque pièce de la maison, chaque objet - et la maison en regorge - pourra être l'occasion de vous faire apprendre des choses et enfin comprendre ce qui se passe.

Une patte graphique hors norme


The Unfinished Swan se démarquait par sa direction artistique hors norme. Avec ses tons noir et blanc, on ne risquait pas de l'oublier.

What Remains of Edith Finch propose une patte graphique plus classique, mais qui reste parfaitement efficace. Et pour un jeu exclusivement basé sur l'exploration, on va dire que c'est plutôt une bonne chose non ?

Chaque pièce et chaque endroit fourmillent de détails.
Chaque pièce et chaque endroit fourmillent de détails.

Le jeu est très linaire, mais laisse assez de liberté au joueur pour lui permettre de plonger au coeur de cette histoire étonnante.

Une merveille


Le jeu fourmille de trouvailles qui servent le récit. Régulièrement, même le vieux con habitué aux jeux vidéo que je suis s'est émerveillé de ces petits trucs.

Et surtout, j'ai été happé par cette histoire hors norme... carrément dépressive, et parfois aussi très émouvante.

Les différentes histoires sont contées de façons très différentes les unes des autres.
Les différentes histoires sont contées de façons très différentes les unes des autres.

Il ne vous faudra que quelques heures pour en voir le bout. Deux ou trois, pas plus. Mais putain, quelles heures !


Les décors extérieurs sont tout aussi splendides.
Les décors extérieurs sont tout aussi splendides.

culte, indispensable !

What Remains of Edith Finch

What Remains of Edith Finch mérite vraiment toute votre attention. Il ne vous demandera que trois heures de votre temps, mais vous emènera très loin avec lui, ou plutôt, avec elle.

La note : 6/6 (culte, indispensable !)