Encore du neo-rétro indépendant avec Wizorb, qui remet au goût du jour un genre éclos en 1976 avec Breakout : le casse brique.

Wizorb, c'est bien entendu un casse brique, mais également un jeu de rôle... Ou tout du moins dans une certaine mesure. Déjà, on a un vrai scénario. Vous incarnez Cyrus, un magicien à qui les gens du petit village de Gorudo ont fait appel. Une catastrophe s'est abattu sur eux : le village est totalement détruit ! A vous de partir à l'aventure et traverser le pays au travers cinq mondes composés chacun de douze niveaux et d'un combat contre un boss pour redonner au village son visage et sa joie d'antan.

Wizorb reprend, pour son ambiance, les éléments classiques de l'heroic fantasy médiévale européenne que l'on connait à l'époque des consoles 8 et 16 bits. A cela s'ajoute une patte graphique totalement rétro, où les pixels sont clairement mis en avant. Le tout est paradoxalement aussi fin qu'agréable à l’œil.

Wizorb sur PC.
Wizorb sur PC.

Côté casse-brique, on est bien content d'avoir la souris à portée de main. Le jeu est également disponible sur consoles, mais il faut avouer qu'un casse-brique à la manette, ce n'est pas spécialement le pied.

Car la maniabilité est très fine, et si le hasard a bien entendu sa place - cette connasse de bille fait régulièrement ce qu'elle veut, et surtout pas ce que vous voulez - vous avez tout de même de quoi intervenir sur le jeu. Ainsi, plus vous tapez la balle sur le côté de votre "raquette", plus elle partira dans la direction concernée. C'est simple au début, mais la balle prend assez vite de la vitesse.

Côté environnements, vous pouvez intervenir sur les différents éléments du décor. Vous devez ainsi détruire les blocs pour terminer le niveau, bien entendu, mais vous aurez également des adversaires ainsi que des coffres (qui vous donneront certains bonus) ou encore des buissons.

Côté pouvoir spéciaux, vous disposez principalement de deux sorts - n'oubliez pas que vous êtes un magicien. Le premier permet de lancer une boule de feu, bien pratique pour toucher les adversaires ou dégommer les blocs gênants. Classique pour un casse brique. Ce qui l'est moins, c'est le sort du vent. Ce dernier vous permet d'intervenir sur la trajectoire de votre balle. Ces deux éléments vous permettent également quelques finesses supplémentaires, comme la possibilité d'enflammer votre balle l'espace de quelques instants (lui permettant de traverser les éléments heurtés) ou de la placer où vous voulez dans le niveau. Attention toutefois : chaque sort puise dans votre précieuse barre de magie, que vous pouvez renflouer en récupérant des items lâché par des blocs brisés. Du classique vous me direz, mais ici, c'est particulièrement bien intégré.

Ensuite, entre les niveaux, vous pourrez reconstruire le village, parler aux villageois et acheter des items, comme dans tout RPG qui se respecte (on pourrait ici plutôt parler de jeu d'aventure). Ce côté est clairement en retrait par rapport à l'aspect casse-brique, mais à le mérite de permettre de respirer entre les mondes.
Excellent !

Wizorb

Wizorb n'a pas à rougir face au légendaire Arkanoid. Il apporte un enrobage très original au look délicieusement rétro tout en restant parfaitement respectueux du matériel originel.

La note : 5/6 (Excellent !)