Wolfenstein 3D, le jeu dont l'adaptation semblait impossible sur Super Nintendo. Pourtant, Imagineer a réussi cette prouesse, tout en proposant une adaptation des plus discutables.

Wolfenstein 3D est très connu sur PC. Plus puissants, ces machines peuvent proposer des innovations techniques que les consoles peinent à suivre. Le jeu d'ID Software en est la parfaite illustration, tout en attisant les poudres de la violence dans les jeux vidéo.

Car outre un côté technique ardu à porter sur une console 16 bits, il y a également le propos : vous incarnez un soldat allié infiltré dans les murs d'un château infesté de nazis ! Alors forcément, la polémique a fait parler du jeu, qui s'est au passage fait taxer de propagande nazie... Alors que justement, vous devez sauver votre peau face à eux !

Il n'en reste pas moins que ce titre rencontre un grand succès, et que, malgré cette polémique, il est intéressant pour les constructeurs de consoles de l’avoir dans leur catalogue. C'est donc Imagineer qui va se voir chargé de cette lourde tâche.

Techniquement, le jeu est très correct. La qualité graphique est vraiment dégradée face à la version PC, mais le gameplay a été préservé. Ainsi, le jeu n'est pas en plein écran et les textures sont très grossières, mais le principal est là.

Non, le problème de ce Wolfenstein 3D sur Super Nintendo, c'est Nintendo lui-même, forcément ! A l'époque où Big N joue la carte de la bienséance face à un Sega beaucoup plus freestyle, il fallait s'attendre à des coupes radicales dans ce Wolfenstein 3D !

Ainsi, exit les allusions aux nazis, et même à la Seconde Guerre Mondiale en général. Plus de croix nazies, des portrait de Hitler maquillés, bref, on se retrouve avec un jeu où il faut sauver le monde de méchants militaires dont on ne sait finalement pas grand chose.
En gros, le dictateur Staatmeister voulait faire élaborer une potion de vie éternelle. Malheureusement, l'expérience à foiré. Le gaz s'est propagé dans les couloirs du château où se déroulaient les expériences, tuant tout le monde et les transformant en morts-vivants.

Voilà pour la politique. Mais il y a aussi les animaux ! Eh oui, dans l'original, on se faisait attaquer pas des chiens. Ici, ce sont de gros rats, histoire de ne pas choquer. En revanche, et curieusement, les voix d'agonie des adversaires abattus restent...
Dernière chose pour les musiques, plutôt entraînantes, qui ne collent absolument pas à l'action. On imagine que c'était une pierre de plus afin d'édulcorer le résultat final.

Voilà, donc en gros : on ne tue personne puisque se sont des zombies. Il n'y a pas d'idées politique puisque c'est un savant fou qui a fait de la merde. On ne tue pas non plus des animaux, parce que tout le monde sait bien que les gros rats, ça n'existe pas. Chouette. Si après ça, vous avez encore envie d'y jouer, je ne peux plus grand chose pour vous.
Mais malgré ça, le gameplay posé par ID Software continue de marcher. L'ensemble a beaucoup vieilli, mais cela reste agréable une fois la manette en main.

Pour l'anecdote, sachez que certaines versions ultérieures semblent avoir été adaptées en se basant sur cette version Super Nintendo. Ainsi, on ne s'étonnera pas du résultat calamiteux des version Mac et Atari Jaguar.
moyen

Wolfenstein 3D

Wolfenstein 3D sur Super Nintendo est paradoxal : c'est à la fois une prouesse technique et une adaptation honteuse. Dans tous les cas, il a bien mal vieilli.

La note : 3/6 (moyen)