Ys, une série qui a un petit relent magique pour les vieux briscards de l'Action RPG... Alors quand on voit le nouveau venu arriver jusqu'en Europe, on fonce !

Ys : Memories of Celceta commence par un génial clin d'oeil aux fans, qui ont l'immense plaisir de retrouver Adol Cristin, héros des premiers épisodes, tout au long de cette nouvelle aventure.

Notre aventurier se réveille dans un petit village, mais est bien incapable de dire ce qu'il lui est arrivé et ce qu'il peut bien faire dans cette petit bourgade située aux portes d'une immense forêt. Il retrouve Duren, un parfait inconnu à ses yeux qui lui confirme pourtant qu'ils étaient les meilleurs amis du monde avant qu'il ne perde la mémoire. La seule piste ? Le fait qu'Adol soit parti explorer ladite forêt, dont on dit que l'on ne revient jamais.

Ys : Memories of Celceta sur PS Vita.
Ys : Memories of Celceta sur PS Vita.

Et nous voilà partis dans une aventure au scénario qui tranche avec ce que l'on trouve actuellement dans le genre. Oui, on a un vrai scénario, avec un dénouement que l'on n'imaginait pas !

Le gameplay reste fidèle à la série, avec un personnage en vue du dessus et des combats en temps réel. L'ensemble est très nerveux, tandis que les combats contre les boss sont assez agréables. L'ensemble se contente toutefois régulièrement de vous demander d'alterner savamment entre attaque et parade.

La gestion des niveaux est logique, on monte régulièrement et le leveling se fait plutôt discret. Ys : Memories of Celceta laisse ainsi une large place à l'exploration, ce qui est particulièrement bienvenu pour un jeu de ce genre.

On explore, on trouve un village, on tente d'en apprendre un peu plus, puis on continue. L'ensemble est relativement bien rythmé et la durée de vie, d'environ 25 heures, est très correcte. Les quêtes annexes sont toutefois peu nombreuses et pas particulièrement intéressantes.
bon petit jeu

Ys : Memories of Celceta

Ys : Memories of Celceta est une bonne surprise. Après des épisodes PSP parfois un peu faiblards, le niveau est remonté. On a ici un RPG dynamique, aux relents délicieusement old school.

La note : 4/6 (bon petit jeu)