Zool, c'est à la base un jeu sorti sur Amiga, qui a marqué par sa réalisation, et notamment son monde fait de bonbons aux couleurs vives. Pas facile de transposer tout ça sur les quatre niveaux de gris de la Game Boy...

Il faut dire aussi que pratiquement tous les supports de l'époque y sont passés : Game Boy, Game Gear, Master System, Megadrive, Atari ST, Super Nintento et encore quelques autres, toutes ces plateformes ont connu leur adaptation de Zool. Avec plus ou moins de succès.

La version Game Boy est très certainement l'une des moins convaincantes, principalement de par les capacités réduites de la petite portable de Nintendo.

Zool sur Game Boy.
Zool sur Game Boy.

Vous évoluez dans les niveaux avec deux possibilités : sauter et tirer. Vous avez ainsi le choix entre un tir et un saut sur la tête pour flinguer les adversaires. Le but étant de récupérer un maximum de bonbons (le jeu est d'ailleurs officiellement sponsorisé par Chupa Chups), il vous faudra explorer l’ensemble des méandres du level design pour en tirer la substantifique moelle. C'est d'ailleurs là que le jeu révèle tout son intérêt.

Le jeu a déjà des problèmes de lisibilité. A vouloir proposer des décors trop riches, la matrice passive de la Game Boy ne suit pas, si bien que l'on se retrouve touché par des adversaires que l'on n'avait même pas vus. Il faut donc avancer progressivement, mais, à l'image d'un Sonic, Zool, c'est de la patate, pas un rythme plan plan ! Gremlin, le développeur, s'était d'ailleurs grandement inspiré du hérisson bleu pour concevoir son ninja voleur de bonbons.

Il en découle un déséquilibre dans les mécaniques de jeu, sans parler que les bonbons, en noir & blanc, ce n'est plus aussi alléchants que cela... Tant pis, il nous reste tout de même un jeu agréable, sans génie, mais qui se laisse jouer.
moyen

Zool

Zool sur Game Boy est assez moyen. Face à la horde de jeux de platesformes que connait la console, on ne se rabatterra pas dessus en priorité.

La note : 3/6 (moyen)