Page 1 sur 3

Vente d'une grosse collection

Posté : ven. juin 14, 2013 10:33
par Badinette
Pour ceux à qui ça aurait échappé :

http://www.liberation.fr/medias/2013/06 ... see_909442

Re: Vente d'une grosse collection

Posté : ven. juin 14, 2013 10:59
par Nico
Tiens après avoir mis plusieurs fois ses différents fullsets, Adol fini par tout revendre.

Toutefois, je pense qu'il a beaucoup plus de 7000 jeux, et que ce n'est pas l'intégralité de sa collec.

Re: Vente d'une grosse collection

Posté : ven. juin 14, 2013 11:20
par Thread
:) il est loin d'avoir tout vendu ! J'avais vu des vidéos de sa collec et 7000 jeux c'est un peu moins du double de ce que j'ai et en place que ça prends avec ce qu'il avait c'était beaucoup plus sans problème !

Je lui ai acheté pas mal de jeux n'empêche. mention spéciale à un lot de jeux NeoCd qui avaient pris un tsunami sur la gueules et dont le manuel était devenu... un bloc de carton ! :lol:

Re: Vente d'une grosse collection

Posté : ven. juil. 05, 2013 15:00
par Nico
Le témoignage d'Adol, qui, je l'espère, calmera les langues de putes, les jaloux et les aigris.

Je le copie / colle ci-dessous, la source étant ici :http://www.gamekult.com/forum/topic-ado ... 9617n.html
Bon, je vais essayer de prendre un peu de temps pour expliquer la démarche.

Je suis à une période de ma vie où je n'aurais physiquement plus le temps de "collectionner" davantage, car ce "passe-temps", si l'on peut dire, est quand même très chronophage.
J'ai réalisé l'essentiel de ce que je voulais réaliser, sur toutes les consoles qui m'ont plu (essentiellement 8-16 bits): ayant 33 ans cette année, j'ai été très certainement un des (le?) premier(s) dans le pays à me mettre fin des années 90 aux "fullset", un concept qui alors n'existait pas, d'autant plus sur plusieurs supports à la fois (en un temps de Sega-fan, Nintendo-boy, Sony,etc..).
Avec environ 30 fullsets à mon actif, et quelques belles collections sur d'autres supports que j'ai beaucoup aimé (MSX,X68000,PS1,2,ordis japonais, etc), qu'aurais-je pu rajouter à cela? Probablement rien de plus.
Me mettre à faire un fullset Playstation? Je ne pense pas, puisque Sony ou Microsoft ne sont pas dans mon coeur comme le sont Nintendo, Nec, Sega ou SNK.
J'ai toujours fonctionné à l'affectif, et voulu collectionné que sur les consoles qui m'ont plu. Un exemple parlant: je n'ai jamais vraiment squatté la Gameboy en son temps, je n'allais donc pas me mettre à collectionner tous les titres d'une logithèque qui ne me "parle pas", sous prétexte que'elle est estampillée Nintendo.

De plus, le fait :
- d'être père dans quelques jours
- ajouté à des problèmes financiers pour mes parents
- la possibilité de tout céder d'un coup, à la même personne, ce qui m'évite la masse de travail colossale que cela aurait demandé de tout démanteler
- qui plus est, à un musée, donc une exposition au plus large public

ont achevé de confirmer ma décision.

Cette collection était beaucoup trop "hors normes" pour une seule personne. Je ne suis pas une entité de plusieurs dizaines de personnes (type association), je suis tout seul, et j'ai fait "ce que j'ai pu", si je puis dire, tout seul.
Je suis allé plus loin que n'importe qui dans ce domaine (je parle encore des fullsets), terminant nombre de collections complètes à une époque où le terme n'existait même pas encore.
Quel occidental a bien pu obtenir, sans aucune connexion particulière avec l'industrie du jeu vidéo, absolument aucune accointance avec des "pontes du milieu", pire, sans avoir mis les pieds au Japon plus de 3 semaines en tout et pour tout, et cela il y a maintenant plus de 14 ans, 30 fullsets dans une nationalité qui n'est pas la sienne?
A l'époque où je me suis lancé, c'était beaucoup plus "dur" d'obtenir tous les jeux PC Engine, non disponibles en France à une époque où Internet n'existait pas encore ou à peine, que des jeux NES ou SNES PAL.

Aujourd'hui c'est l'inverse, la mondialisation et le soin porté par les Européens à leurs jeux en boîte carotn étant passés par là.
Mais je ne regrette rien, j'ai grandi depuis mes 9 ans et demi dans l'import, en commençant par une Megadrive japonaise en février 1990, une Neo en été 90, PC Engine & CD Rom vers Noël et la Super Famicom en juin 1991 (et NON, ce ne sont pas "que" mes parents qui me les offraient, je me les payais en partie avec mon frère, en me débrouillant plus ou moins par des échanges/achats/ventes en petites annonces des magazines de l'époque: Génération 4,Micro News, Tilt, Joypad..j'étais précoce je l'admets). Et même, au début, avec le MSX à 5 ans et demi, un MSX1 payé 400f par mes parents pour Noël 1985.
J'ai toujours été un généraliste: intéressé par tout ce qui concerne le JV, et japonais tout d'abord;
Parce que, à l'époque, si on voulait pouvoir toucher à tout ce qui se fait de mieux, c'était en japonais qu'il fallait le faire.
Je ne dénigre pas le PAL, mais le japonais présentait vers 1990 des avantages indéniables pour un jeune garçon:
- plus rapide (60hz)
- des jeux plus rapide à sortir (parfois DEUX ans de décalage!)
- voire même en exclusivité pour bien 50% des logithèques (davantage pour la PC Engine).

A un moment donné, quand tu voyais dans les magazines des perles comme Far East of Eden 2, Ys, et autres du genre, qui ne sortaient (et qui finalement ne sont jamais sortis) en Europe, avec mon frère on a rapidement compris qu'il fallait se mettre au japonais, sinon on passait à côté de beaucoup de super titres.
C'est ce qu'on a fait à 12 ans, Tengai Makyo 2 étant probablement le titre qui m'y a décidé.

Quel "pied" à l'époque de pouvoir jouer à Super Mario 4, quand le 3 n'existait toujours pas en France. Ca donnait un sentiment très plaisant, quand on a 11 ans, d'être à ce point en "avance" (la faute aux localisations) sur son temps dans son pays, ou de toucher à des titres incroyables qui ne sortiraient finalement jamais dans notre beau pays.
J'importais "par moi-même" des jeux qui ne voyaient jamais le sol français. Exemple des Pulstar, Over Top, ou SSK 4 Neo AES à 800ff d'okaz en 1997, une époque où il n'y avait plus que les jeux de baston en US diffusés par Big Ben/Espace 3 pour alimenter sa Neo. Epoque où j'ai pu voir passer dans mes mains les exemplaires de Kizuna Encounter ou Ultimate 11, parce qu'à l'époque ca ne paraissait pas "si" incroyable que ça (Metal Slug 1 était le Saint Graal à l'époque).

Evidemment, 20 ans après, je comprends que beaucoup collectionnent le PAL: c'est LEUR madeleine de Proust.
Mais personnellement à part la SMS et un peu la NES, je n'ai goûté qu'au NTSC, et a fortiori je n'ai donc collectionné que ça: ca correspond à mon enfance, mon adolescence, et c'était les versions qui proposaient les logithèques les plus complètes. Il y a quand même 1250 jeux Famicom, 1450-1500 en Super Famicom, contre combien seulement en France?

Par ailleurs, je n'ai jamais été un partisan du "neuf sous blister" en tant que tel. Jamais été un fétichiste de la cellophane. Même si j'ai quelques fullsets à mon actif neufs sous blister (Dreamcast, mais surtout tout NEC: PC Engine, Hucard,CD,SCD,ACD,SGX,PC-FX..), je l'ai pris, à l'époque comme un challenge.
Simple exemple: j'ai été l'un des premiers, il y a presque 15 ans, à achever un fullset PCE (en me basant sur les listes du Daigirin, c'était le bon temps), puis je me suis dit "et pourquoi pas neuf sous blister", pour ajouter à la difficulté? C'était un challenge à la hauteur de mes capacités. Je l'ai réalisé, pour certaines consoles, pas pour d'autres où ce n'était pas possible (SFC,MD,Famicom ne sont jamais sortis sous blister par exemple), et surtout à une époque où les jeux sous blister n'atteignaient pas un tel prix. C'était une époque où, pour un jeu valant 10€ loose, 20€ complet, on mettait 30€ et on l'avait neuf. Payer un poil plus pour avoir l'assurance d'avoir le jeu dans le meilleur état possible (comprendre: le meilleur quand on le déballe) valait la différence. Il n'y avait pas à débourser 30-100 fois le tarif d'okaz pour l'avoir neuf.
Il m'est arrivé de passer violemment à la caisse sur la fin (2007?) pour certains jeux PCE, type Far East of Eden Ziria CD qui passe TRES rarement en neuf, là il fallait claquer 250€ pour un jeu qui en vaut 5-10€ d'okaz.
Ca me foutait déjà pas mal les boules, mais voulant persister dans ce challenge, je l'ai fait quand même.
Il est évident que si ca avait été 5000€, j'aurais renoncé. Je ne disposais pas de ce type de sommes, mes parents n'ayant jamais été aisés, et quand bien même l'auraient-ils été, je pense qu'on avait assez de bon sens pour ne pas claquer 100 fois le tarif du jeu d'okaz pour l'avoir en neuf.

Car il faut bien comprendre que, pour en arriver à ce type de collection, il faut être un joueur. Un GROS joueur.
J'ai joué et fini des milliers de titres ces 20 dernières années, beaucoup moins dans les 5 dernières.
C'est se mentir que d'imaginer que les "gros" collectionneurs enquillent les titres en cochant dans une liste, sans âme, se contentant d'entasser.
Je ne pense pas qu'on puisse arriver à avoir 15000 jeux juste en entassant des objets dont on ne connaît rien.
Cette "aventure" m'a permis justement de découvrir les jeux au fur et à mesure, énormément de petites perles qui n'étaient jamais arrivées en France. Je pense, donc, aujourd'hui, très bien connaître facilement 70% des jeux que j'ai eu. Il y aura toujours un pourcentage de daubes qu'on n'aura pas touché, mais j'ai collectionné pour la majorité entre 14 et 23 ans, à une époque où j'avais du temps pour jouer, n'étant à l'époque qu'étudiant (par correspondance) et sportif de haut niveau (10 séances de 2h par semaine) , ca laissait beaucoup de temps pour jouer.
Aujourd'hui, ce n'est malheureusement plus possible, et il est évident que si je me mettais, par exemple, à collectionner un fullset PS, je n'aurais absolument pas le temps d'essayer tous les titres que je récupère.
C'est un problème qui nous touche tous (en vous imaginant trentenaires): le manque de temps, on en manque tous ici quand la vie nous rattrape.
Vie de famille, boulot, etc..c'est justement le temps qui manque, m'a fait comprendre que toutes ces heures ces dernières années, à trouver tel ou tel titre, je pouvais les passer à jouer. A de nouveaux titres, ou à me faire plaisir à rejouer aux anciens qui m'ont tellement plu.
Les journées n'ont que 24 heures, et si je passe 10 heures le week-end, en plus du boulot à temps plein, à éplucher des sites d'enchère, forums,etc..ben c'est 10h où j'aurai pu faire autre chose.

Et, quand bien même la collection "s'étoffe", je suis arrivé au bout d'un cycle: j'ai eu absolument TOUT ce que je voulais vidéoludiquement parlant, TOUS les titres sur 30 supports.
Je trouve qu'il n'y a pas plus bel hommage à rendre à une machine qui vous a plu, que d'en posséder tous les titres, les bons comme les mauvais (bon c'est sûr, payer un bras pour un mauvais ca fait chier ). D'autres donnent dans la collection d'hardware, dans le micro, dans le "neuf sous blister only" pour une console considérée.. moi j'ai voulu le faire sur quasiment tous les supports à la fois, dialoguer/échanger sur des forums PCE, sur des forums Neo, sur des forums SFC..je ne me suis jamais contenté d'être le fan d'une seule machine, j'ai eu beaucoup de chance d'avoir pu toucher à tout à l'époque (il faut dire que les Double Pro Fighter de l'époque aidaient bien, pour découvrir ).

Une fois le challenge terminé dans sa tête, je me suis dit qu'il est probablement temps de passer à autre chose, de consacrer son temps différemment. Et comme le souligne lkermel, c'est un peu un "aboutissement" de voir sa collection finir dans un musée, qui plus est le plus grand musée du monde en la matière. Ainsi, des millions de personnes pourront en profiter (ils m'ont parlé de 600000 visiteurs/an), pourront voir, jouer, à tous les titres existants.
Franchement, quelle fierté, et quel honneur de se dire que ce sont SES exemplaires sur quasiment l'ensemble des consoles ayant bercé les joueurs du monde entier pendant 20 ans (grosso modo, 1983-2004) qui seront utilisés pour la "préservation" de ce pans de l'histoire vidéo-ludique.
Ca va bien au-delà du plaisir personnel d'être arrivé à achever un tel truc, qui reste somme toute assez égocentrique, puisque je pense qu'on collectionne toujours, généralement à la base, pour son plaisir personnel,et pas spécialement celui des autres.
C'était une superbe occasion de faire profiter au plus grand nombre de mon travail de recherche durant toutes ces années, de cette passion qui m'a amené à de telles extrêmités. Et, vu ma vie aujourd'hui (boulot très prenant, enfant à venir), je ne pouvais plus passer 60% de mon court week-end à scruter YJA, echanger emails, comparer ce que je reçois,etc.. Je m'arrête "là", à une 30aine de fullsets, je n'irai pas au delà, du moins pour l'instant.
Si vous en connaissez dans votre "entourage" (par le net ou IRL), demandez à ceux ayant achevé ne serait-ce qu'un fullset de belle envergure (genre Super Famicom, ou PC Engine, enfin pas le Virtual Boy quoi Et encore, au prix du Virtual Bowling..) le temps et l'énergie que cela prend de réunir tous ces titres,les trouver complets dans le meilleur état possible, débusquer la meilleure affaire pour ne pas se faire plumer,etc..ils comprendront ce que ca "coûte".
Alors imaginez pour 30..

Bien sûr, il y aura toujours des aigris ou des jaloux, pour rabaisser cela à une simple transaction financière. Elle me permet en effet d'envisager l'avenir pour ma petite famille bien plus sereinement maintenant, une juste récompense pour les efforts fournis depuis plus de 15 ans, bien plus "juste" tout du moins que de récupérer 10000€ sur un blister payé 50 il ya 15 ans et qui a croupi dans un grenier.
Elle aurait pû être plus élevée, elle aurait pu être moins élevée.
J'ai eu des offres stratosphériques, bien plus élevées que celle retenue, mais étaient-elles sérieuses?
Celle-ci l'était suffisamment, et le projet m'a convaincu. Leur sérieux aussi: ce n'est pas tout le monde qui franchit l'Atlantique juste pour "venir voir".
Je suis encore une fois très fier, si l'on peut dire, que mon "oeuvre" serve au plus grand nombre.


Toshiro: j'étais international en saut en longueur, pas en javelot


Tageri: Sa place plus "naturelle" aurait été dans un musée japonais, mais c'est finalement aux USA, dans le plus grand musée du monde en la matière, qu'elle sera. Etant français, et cette collection étant la mienne, in extenso la France méritait une telle collection.
Mais, en effet, le courant actuel n'est pas pour le japonais en France, et c'est quand même normal: on était finalement "peu" entre 1985 et 2000 à s'intéresser au japonais, aux consoles comme la PCE, la Neo, la Marty, ou encore plus exotiques comme la Laseractive.
Il aurait fallu pour cela s'intéresser au patrimoine vidéoludique dans son "ensemble", pour vouloir conserver ce qui représentait...allez 80% des oeuvres sur console de cette époque. Trop peu ont été localisées, c'est bien dommage, mais on ne peut pas non plus en vouloir au joueur français moyen de ne pas s'être intéressé aux jeux japonais il y a 20 ans sans se faire taxer immédiatement d'élitiste. Tout le monde n'avait pas accès à ces jeux (perso j'étais sur Paris, ca aidait quand même grandement par rapport à la province)

Enfin, ma collection, du moins ce qu'il en reste, reste quand même assez consistante. Franchement il m'en reste des milliers, et surement de quoi reconstituer sans problème 50% des fullsets qui me tiennent le plus à coeur (SMS,SFC,PCE,MD).
Rajoutez les jeux micros japonais, les jeux "récents" (PS1,2,GBA,DS,PSP,etc), et j'ai de quoi jouer pour des dizaines d'années, sans forcer.
J'ai toujours été un joueur, depuis mes 5 ans et demi jusqu'à aujourd'hui, et je continuerai à l'être, que cela soit sur vieux supports ou nouveaux.

J'essaierai "d'améliorer" les bases de données photos (sur Digitpress par exemple), car il y en a encore pas mal que je n'avais jamais eu le temps d'uploader depuis plusieurs années.

Merci à ceux qui ont pris le temps de lire. 

Re: Vente d'une grosse collection

Posté : ven. juil. 05, 2013 17:32
par Badinette
Bon c'est chiant à lire XD j'ai décroché. Un résumé ?

Non, sinon moi je ne suis pas contre ce qu'il a fait. C'est juste dommage que ça parte aux USA parce qu'en France on est pas fichu de s'associer pour que tout le monde y gagne…

Re: Vente d'une grosse collection

Posté : ven. juil. 05, 2013 17:40
par Nico
Bof, moi honnêtement France ou USA je m'en fout... Ce sont des jeux japonais, donc on peut dire aussi que ça aurait été mieux de les vendre au Japon non ?

C'est difficile à résumer, mais le mec explique vraiment bien la collection je trouve : ça part d'une passion, et ça rassure bien de voir ça. Il a surtout du recul vis-à-vis de tout ça, ce qui est loin d'être le cas de tout le monde actuellement.

Re: Vente d'une grosse collection

Posté : ven. juil. 05, 2013 19:04
par Meganico
J'ai pas tout lu mais chacun fait ce qu'il veut, il n'a pas de compte à rendre.
En tout cas, je ne sais pas comment on peut jouer à autant de jeux, moi de mon côté j'ai déjà du mal à me trouver 30 minutes le soir pour me taper un ptit Fifa :lol:
La maison, les enfants, le boulot.... c'est clairement un changement. Je le comprends totalement.

Re: Vente d'une grosse collection

Posté : ven. juil. 05, 2013 20:04
par Guppy
Un résumé ?! c'est un joueur-entasseur !

De ce qu'il a aimé. Il a été plongé dans le JV très jeune et mordu, et surtout à commencé la "collection" (d’ailleurs je préfère le terme ludothèque vidéo) très tôt et avec déjà de l'import à l'époque. J'ai eu un collègue d’internat comme ça pendant mes études, évidement on passait plus de temps dans ça chambre qu'à étudier.

La maison, les gosses, le boulot, changement de priorités, c'est exactement ça qu'il explique, le pivot pour beaucoup quelque soit leur hobby, de finir par ne plus avoir le temps.

Ca démarche ne me choque pas. Forcement le chiffre monétaire est impressionnant, mais aussi son investissement temps/personne aussi au final. On peut être jaloux et aigris, mais aurait on passé nous même 1% de sa passion ?

Aujourd'hui, pour beaucoup, le jeu vidéo c'est une collection de l'ancien, du rétro, du simple objet et de sa valeur pécuniaire. Pour lui, et d'autres, qui ont baignés là dedans plus ou moins, au fur et à mesure de l'évolution des générations de consoles, c'est surtout un loisir, une culture, avec une valeur affective (se souvenir de la mario kart sur snes, c'est surtout se souvenir des après-midi/gouter chez et avec les copains !

M'enfin, c'est un sujet sans fin.

Re: Vente d'une grosse collection

Posté : sam. juil. 06, 2013 9:57
par frodon69
Son explication est intéressante, je me reconnais sur certains points ; je pense qu'il a bien fait comme ça.

Un voyage en groupe aux USA à prévoir ?

Re: Vente d'une grosse collection

Posté : sam. juil. 06, 2013 10:14
par minimorphee
Ce qu'il dit se défend plutôt très bien, après je ne sais pas ce qu'il vend (flemme de regarder), mais argumentation intéressante et qui sort du coeur !

Mini

Re: Vente d'une grosse collection

Posté : sam. juil. 06, 2013 12:58
par warlok_return
belle collection qui m'avait fait bavé comme beaucoup , même si j'ai toujours eu du mal avec le trip de la collection d'objet neuf .
adol n'a jamais eu de grosses casseroles ( même pas une propension à l'"attention whore " ce qui devient rare dans le milieu de la collection retro :lol: ) comme certains c'est dommage effectivement qu'il doive se justifier.
toutefois je suis chauvin et je trouve dommage que cette collection parte à l'étranger.
j'espère sincèrement que cette magnifique collection sera valorisé et qu'elle ai l'occasion de revenir un jour chez nous :D

Re: Vente d'une grosse collection

Posté : sam. juil. 06, 2013 15:27
par JackFost
Tout lu, et je comprends tout à fait sa démarche. Ce type est incroyable, un véritable accro à la collection et qui fait le meilleur choix possible pour le devenir de ses jeux : le musée. Chapeau !

Je pense qu'il n'y a pas trop de souci à se faire quant à l'apparition d'un musée similaire en France. On a déjà le musée d'arts ludiques à Paris qui va ouvrir en novembre (http://artludique.com/), et qui va lancer la tendance. De plus, ce musée américain va forcément rencontrer un succès phénoménal qui fera des émules en Europe. Et il faut se dire que de nombreux collectionneurs arrivent dans la même phase que lui et vont envisager de vendre une grosse partie de leur collection. Ne serait-ce que d'un point de vue financier, le moment est bien choisi car malgré la crise, le rétro fait plus recette que jamais. Espérons juste que ces objets ne seront pas dispersés chez n'importe qui sur LeBonCoin ou eBay, et qu'ils finiront chez MO5 par exemple. Oui, je suis partisan des musées, du partage et de la sauvegarde du patrimoine culturel.
bien plus "juste" tout du moins que de récupérer 10000€ sur un blister payé 50 il ya 15 ans et qui a croupi dans un grenier.
Absolument d'accord, quoi qu'il faille encore avoir le flair pour mettre au grenier les objets à haut "potentiel". Qui en 97 aurait pensé à mettre de côté un goldeneye 64 de côté en se disant : "Bon finalement je ne vais pas y jouer mais dans 6 ans, ça me rapportera sûrement dans les 10 000 boules". Il faut être tordu, surtout qu'on ne disait pas "boules" à l'époque.
Un voyage en groupe aux USA à prévoir ?
Ah oui, ça me tente bien :) D'ailleurs, c'est quel musée exactement ?

Re: Vente d'une grosse collection

Posté : lun. juil. 08, 2013 10:13
par DataPro
J'ai tout lu aussi et je comprends tout à fait à la fois sa passion, sa réalisation et son "passage de témoin"...

Je n'ai jamais eu la même ambition pour ma collection, ni les mêmes moyens et encore moins la même démarche.
Toutefois je connais aussi le changement de la trentaine, les journées qui ne font que 24h et le temps que demande le jeu video...

J'aime beaucoup les RPG japonais et plus encore les Tactical RPG... le dernier que j'ai presque terminé c'est Fire Emblem sur GameCube et c'était avant d'acheter une maison... depuis le temps passé sur les vieux ordi et les jeux videos avoisine souvent le zero absolu.

N'ayant que 2500 jeux ce n'est pas comparable mais je suis d'accord avec lui concernant l'usage des jeux; il ne s'agit pas d'accumuler pour posséder mais bien de goûter à des tas de jeux différents, "des oeuvres"... j'ai bien ralenti mes acquisitions et je garde ma philosophie "trouvaille en broc pour quelques €"
Mon intérêt est donc d'acheter presque uniquement des jeux auxquels je vais jouer.

Le seul soucis c'est que cette transaction hors norme peut servir de prétexte à certaines spéculations
une juste récompense pour les efforts fournis depuis plus de 15 ans, bien plus "juste" tout du moins que de récupérer 10000€ sur un blister payé 50 il ya 15 ans et qui a croupi dans un grenier.
Il faut bien mettre en perspective son travail et celui des ratisseurs, crevards et autres collectionneurs qui adorent acheter un vieux lot Atari 7800 à 10€ (console + 15 jeux) et revendre le tout à la pièce 10 à 50 fois plus cher, comme ce que l'on voit aujourd'hui avec les jeux Super Nintendo en boîte...

Re: Vente d'une grosse collection

Posté : mar. juil. 09, 2013 11:04
par Dryades
C'est vraiment un passioné à la base.
C'est vrai qu'à l'époque, se dégoter des pièces du Japon était rares et chers.
C'est Final fantasy 6 qui m'a ouvert les yeux (juste ça car je n'ai jamais franchi le pas d'apprendre le japonais et me faire une collection de jeux jap)

C'est tout à son honneur de favorisé un musée même si l'offre doit être inférieur à ce qui était demandé sur Ebay.

N'empèche que cela n'a pas dû être gratuit de tout collectionner. Je serai curieux de voir combien d'argent il a pu mettre dans sa collection pour arriver à ce résultat.

Ma pseudo "collection" arrive à peine à 800 pièces, mais il ne s'agit que des jeux qui m'interessent à jouer (sauf SNES).
Je comprends également ce changement radical aux alentours des trente ans puisque je suis dans le même cas, maison, bébé/enfants, projets commun avec ma femme. Je ne joue qu'à mes consoles portables durant mes pauses du midi.

Bref, je pense qu'à sa place j'aurai fait pareil.

Re: Vente d'une grosse collection

Posté : dim. juil. 14, 2013 17:03
par Huor
En tout cas, ce qui est sur et certain, c'est que ça na pas échappé aux lambda... depuis quelques semaines, je ne trouve absolument plus rien, et le très peu que je vois, c'est "vintage, collector" et j'en passe, et vendu au prix/ poids de l'or quand c'est pas encore plus que ça. Merci le tapage médiatique !