Après des tonnes d'épisodes en 2D, Kirby arrive enfin à la 3D.

Une boule rose pour la première fois en 3D


On l'avait connu sous toutes les formes, et surtout avec toutes les matières. Avec de la laine dans Kirby Au Fil de l'Aventure ou encore jouant du pinceau (enfin, plutôt vous) dans Kirby et le Pinceau Arc en Ciel, les Kirby s'étaient surtout spécialisés dans ce petit truc en plus qui les différencient de la masse des autres jeux de plateforme.

Dans Kirby et le Monde Oublié, la boule rose revient à quelque chose de beaucoup plus classique dans sa forme, avec six mondes à parcourir après avoir été balancé dans une dimension parallèle.

Kirby dans un mon post apocalyptique, il fallait oser !
Kirby dans un mon post apocalyptique, il fallait oser !

Un Kirby post apocalyptique ?!?


Le monde mis en place est assez étonnant pour un jeu de ce genre : l'action se passe dans un futur lointain où visiblement l'humanité à été éradiquée et la nature a repris ses droits.

Un peu comme dans Horizon (ou le deuxième épisode, sorti pratiquement en même temps).

Sauf qu'ici, on reste dans l'ambiance enfantine de Kirby, cela reste assez joli, bien que très classique, mais ce n'est jamais alarmant ou anxiogène. Ce qui est dommage, c'est que l'on retrouve cette "touche Mario" qui donne malgré tout à l'ensemble un sale côté déjà-vu pas très agréable.

La grande nouveauté de cet épisode, outre la 3D libre, c'est le transmorphisme.
La grande nouveauté de cet épisode, outre la 3D libre, c'est le transmorphisme.

Quand Kirby bouffe du Mario


Kirby passe à la 3D, mais on est encore très loin du monde ouvert. Ce n'est pas un reproche, car le level design est léché au possible. C'est donc plus fermé qu'un Super Mario Odyssey, et l'aventure s'apparente plus à un Super Mario 3D World dans le sens où il va falloir explorer pour trouver différents secrets.

Ici, il faut chercher ses copains emprisonnés dans le niveau. Il en faut un certain nombre pour pouvoir débloquer le boss qui termine chaque monde.

On prend donc beaucoup de plaisir à se balader dans les différents mondes et à tâcher d'en découvrir tous les secrets. A la fin de chaque niveau, l'un des secrets que nous n'avez pas encore trouvé vous est révélé, vous incitant grandement à recommencer le niveau pour le découvrir.

Les boss sont gros, mais pas très variés dans leur gameplay.
Les boss sont gros, mais pas très variés dans leur gameplay.

Cela n'a certes pas l'étoffe et la profondeur d'un Mario, mais cela reste très agréable à parcourir.

Le transmorphisme : la grande nouveauté du Monde Oublié


La grande nouvelle de cet épisode, c'est le transmorphisme : en gros, vous pouvez avaler des objets beaucoup plus gros, ce qui vous donne l'occasion de bénéficier de leurs capacités : un distributeur de soda qui peut tirer des canettes ou encore une voiture qui peut rouler très vite.

Autant de variétés dans le gameplay qui apportent un bon bol d'air frais dans les niveaux. On regrette juste que le nombre de transmorphismes ne soient pas plus nombreux, mais cela reste une belle trouvaille.

Dans chaque niveau, vous devrez explorer pour sauver vos copains.
Dans chaque niveau, vous devrez explorer pour sauver vos copains.

Autrement, vous avez accès aux pouvoirs des adversaires que vous avalez. Classique chez Kirby. Sauf qu'ici, vous pouvez trouver des plans dans les niveaux qui vous permettront d'améliorer ces pouvoirs, moyennant de précieuses étoiles et des pièces. Encore une belle invitation à parcourir plusieurs fois les niveaux.

Une difficulté à la Kirby ?


Kirby et le Monde Oublié est un Kirby : il est donc facile. On a deux modes de difficulté qui s'apparentent à "facile" et "très facile". Le jeu peut donc être mis entre les mains des enfants sans les frustrer.

Il est même possible de parcourir le jeu en coopération, en live devant le même écran. Et ça, c'est carrément cool, même si là le jeu devient franchement très très facile.

Toujours aussi mignon.
Toujours aussi mignon.

Seul le dernier niveau m'a demandé un peu de fil à retordre, les autres étant franchement très simples. Mais c'est un Kirby, et c'est ce que j'en attendais.

Une fois les six mondes terminés, vous avez accès à un dernier monde qui vous propose un challenge bien plus corsé. Cela vous permettra d'avoir la vraie fin du jeu... Même si le scénario, hein, bon.


La carte des mondes est joliment travaillée.
La carte des mondes est joliment travaillée.


Un hommage à la Nintendo 64 ? Non, le désert !
Un hommage à la Nintendo 64 ? Non, le désert !




Les mini-niveaux proposent un challenge parfois relevé, surtout à la fin du jeu.
Les mini-niveaux proposent un challenge parfois relevé, surtout à la fin du jeu.

Bon jeu

Kirby et le Monde Oublié

Kirby et le Monde Oublié est très agréable à parcourir. Il a de bonnes idées et le côté exploration très mis en avant dans les niveaux le rend tout particulièrement sympathique.

La note : 4/6 (Bon jeu)