Adepte du branlage de nouille, voici venir Mind Path To Thalamus, avec ses paysages vides et sa voix off désincarnée.

A noter que le jeu est sorti intialement sur PC en 2014, puis fin 2018 sur Switch.

Oeuvre d'art (ou pas)


Le jeu vidéo indépendant revêt mille et unes formes. Certaines sont des hommages, d'autres sont des essais et certaines autres tentent une percée artistique, voir même philosophiques.

A vous de vous retrouver... Et au joueur d'essayer de comprendre.
A vous de vous retrouver... Et au joueur d'essayer de comprendre.

Du coup, ici, tous les ingrédients sont réunis pour faire un jeu oeuvre d'art : une direction artistiques super chouette, des univers totalement vides, une mise en scène totalement absconde, le tout mâtiné d'une voix off à faire pâlir de jalousie le speaker du Cinéma de Minuit.

Après une tempête, vous êtes dans le coma. A vous d'arriver à retisser le fil de vos pensées pour sortir de cette mauvaise blague.

Être dans le coma, c'est donc l'occasion de faire tout un tas d'expériences totalement abstraites, dans des univers souvent vides et où les lois terrestre n'ont plus vraiment cours.

Le jeu est une succession de scènes totalement à l'ouest.
Le jeu est une succession de scènes totalement à l'ouest.

Quand on le penche on entend la mer


Oui, vous l'avez compris, je n'aime pas du tout Mind Path To Thalamus. Et surtout, je n'aime pas ce qu'il représente.

Une sorte d'art moderne où le gameplay ne compte finalement pas, et où le joueur va devoir errer sans réel but en tâchant de comprendre ce que ces foutus développeurs intellos ont bien voulu nous faire faire.

Parce que, franchement, afficher des murs ou des échelles que l'on peut traverser alors qu'ils sont sous nos yeux, c'est quoi ?

Visuellement c'est très artistique.
Visuellement c'est très artistique.

Philosophiquement, n'allez pas me faire croire que c'est une histoire de "on est en esprit, on a trop l'habitude d'utiliser nos yeux, il est temps de voir autrement". Ma période hippie est passée depuis que j'ai eu 17 ans, merci.

Et de toute façon, les mecs, on est dans un jeu vidéo, donc sans la vue on ne va pas faire grand chose.

Reste l'ouïe, mais cela ne va pas aller bien loin non plus, en dehors du vent et de la voix dépressive du narrateur. Ah si ! Il y a aussi ces petites clochettes histoire de nous dire si on est dans la bonne direction ou pas.

Mais au niveau du gameplay c'est proche de zéro.
Mais au niveau du gameplay c'est proche de zéro.

On a également ces balles qu'il faut replacer au bon endroit... mais où putain ?

Derrière son aspect narratif et artistique, le jeu tente de proposer un jeu de puzzle / réflexion qui tombe totalement à plat.

Bref, je m'ennuie.

Jouer à Path To Thalamus, c'est un peu comme regarder la peinture sécher. Sauf qu'on est dans un jeu, c'est cérébral, et ici jeu peux passer au travers de la peinture.

Bref, vous n'y comprenez rien ? Moi non plus.
Bof

Mind Path To Thalamus

Si vous est un esthète qui recherche à élever le jeu vidéo au niveau d'oeuvre d'art, alors Mind Path To Thalamus est fait pour vous. Mais si vous aimez les jeux vidéo et que vous cherchez à vous divertir, fuyez ces univers vides et ennuyeux.

La note : 2/6 (Bof)