Les fans d'Okami ont certainement tremblé d'excitation devant les premières images de Sumioni. Mais s'il est clair que si graphiquement le titre d'Acquire se rapproche de celui de Capcom, côté plaisir de jeu, ça n'a pas grand chose à voir.

Sumioni s'ancre profondément dans la tradition japonaise. Graphiquement, le jeu ré-utilise la technique des estampes, donnant à l'ensemble une patte graphique très particulière.

Malheureusement, l'ensemble manque de variété et semble parfois un peu vide. Cela souligne l'effet "petit jeu", que l'on dirait presque tout droit sorti de l'Apple Store.

Sumioni sur PS Vita.
Sumioni sur PS Vita.

Car Sumioni utilise les capacités tactiles de la PS Vita, en plus des boutons et sticks propres à la console. Ainsi, on déplace son personnage de façon classique, mais on peut également tracer des traits sur l'écran, qui constitueront autant de plates-formes aptes à supporter votre personnage. Vous pourrez ainsi atteindre des endroits inaccessibles par un simple saut.

Cela s'inscrit parfaitement dans le gameplay du titre, qui ajoute à l'ensemble un système de magie également basé sur le tactile, mais cette fois d'une façon beaucoup plus traditionnelle (il suffit de reproduire avec le doigt une forme géométrique vue à l'écran).

Le déroulement du jeu se fait à la Out Run : en fonction de votre progression, vous prendrez diverses routes. La route en cours est clairement mentionnée en début de niveau. Du coup, il est possible de terminer le jeu en même pas quinze minutes... pour tomber sur la plus mauvaise fin.

A la fin de chaque niveau, on se voit attribuer une note sur trois étoiles, en se basant sur votre vitesse et les dégâts subis. Seule la note maximale vous ouvrira le bon chemin.

Toutefois, Sumioni parie sur la rejouabilité, avec un côté old school qui pourra certainement plaire aux plus endurcis. Comment prendre la bonne route et arriver ainsi à la fin ultime ? C'est la tout le sel du jeu ! Malheureusement, seuls les plus persévérants y arriveront, les autres laisseront certainement tomber après quelques dizaines de minutes, le soft n'ayant pas assez de contraste dans ses mécaniques de jeu.

A noter que, irrépressible collectionneur matérialiste, je me suis rabattu sur la version japonaise, seul territoire où le jeu est sorti en boite. Le titre reste alors en japonais, ce qui fait que je n'ai pas compris grand chose au scénario, ce qui n'empêche pas de jouer.
Sympathique

Sumioni

Sumioni est un petit jeu sympathique, mais sans plus. Sa durée de vie est faible, mais le peu que l'on joue, on se fait tout de même plaisir.

La note : 3/6 (Sympathique)