Radica: continue sur sa lancée en surfant sur la vague rétro. Cette fois, c’est le légendaire Tetris qui est proposé. Cette petite console autonome se branchant sur la télévision est entièrement dédiée au jeu inventé par le Russe Alexei Patjitnov.
Comme pratiquement toutes les machines de ce genre, la boîte est très attirante, mais assez difficile à déballer proprement.
La console se présente sous la forme de deux manettes faites de carrés de couleurs avec un gros bouton carré rouge qui permet de diriger et faire tourner les blocs. Le tout a un look qui colle pile poil au jeu : c’est délicieusement kitch. Une fois les quatre piles de type LR6 insérées et la péritel branchée, on peut enfin essayer le jeu.

Cela fait plaisir de voir que Alexei Patjitnov est crédité en accueil comme créateur du jeu. Après les difficultés rencontrées dans les années 1980, ce n’est pas une petite prouesse. Heureusement, depuis 1996, l’homme a réussi à récupérer les droits de sa création.
Le logo Radica: passé, le fameux bâtiment si connu des joueurs de Tetris apparait, dans une rotation assez sympa pour une machine de ce genre. Graphiquement, on sent que la machine n’est pas un clone de NES. Les graphismes sont un peu plus fins et disposent surtout d’une palette de couleurs bien plus élaborée. Malheureusement, les couleur bavent beaucoup à cause de la sortie péritel qui est de qualité très moyenne.
On peut ensuite choisir entre un et deux joueurs. La deuxième manette se branche sur la première par l’intermédiaire d’un jack classique. Bien entendu, il n’est pas nécessaire de la brancher si l’on désire jouer seul.
De là, on peut choisir cinq variantes du grand classique :
Standard Tetris. C’est le Tetris classique, avec les blocs qui tombent du haut de l’écran.
Garbage Tetris. Des blocs disséminés en bas de l’écran vous obligent à défricher votre terrain de jeu.
Timed Tetris. Vous disposez d’un temps limité pour faire un certain nombre de lignes. Ici ce ne sont donc pas les points qui comptent mais votre rapidité à faire des lignes.
Hot-Line Tetris. Six lignes traversent horizontalement l’écran, vous ne pouvez marquer des points que si vos lignes touchent ces lignes. Ce mode est à réserver aux plus coriaces du monde de Tetris.
Battle Tetris. C’est certainement le mode le plus sympa puisque c’est celui qui vous permet de jouer à deux. Le gagnant est bien entendu celui qui atteins le haut de l’écran le dernier.

Les manettes dans leur ensemble : joli mais imaniable.
Les manettes dans leur ensemble : joli mais imaniable.

Pour chaque variante, il est possible de choisir son niveau de difficulté de 1 à 10. En tout cas quel bonheur de retrouver les musiques si classiques popularisées par la version Game Boy ! Même avec une qualité à peine digne d’une console 8 bits, ces musiques rappellent de très bons souvenirs.
Mais, parce qu’il doit bien y avoir un mais…
Le fun du jeu n’est plus à prouver. Les manettes sont bien jolies mais… elles sont totalement impraticables ! Déjà le fait de faire tourner les blocs avec le même bouton que celui pour déplacer les blocs n’est vraiment pas idéale. En plus, les directions sont très imprécises.
On peut déjà discuter de l’intérêt de sortir une console basée sur un jeu comme Tetris, mais on peut facilement imaginer que la corde sensible de la nostalgie aurait pu permettre à nombre de gens de retomber quelque peu en enfance. Or il n’en est rien puisque le fait de ne pas pouvoir diriger les blocs réellement comme on le voudrait casse tout l’intérêt d’un jeu qui aurait pourtant pu se révéler très agréable à jour.
Une console à éviter à tout prix.


La boite de l'Arcade Legend Tetris.
La boite de l'Arcade Legend Tetris.


La notice.
La notice.

Radica Arcade Legends Tetris côté technique

Prix d'origine : 30 euros