Vous connaissez Monument Valley, le jeu vidéo sorti sur mobile au look si marqué ? Eh bien Unearth s’en inspire pour proposer un jeu de dés et de collection aussi accessible que sympathique.

Une direction artistique superbe


Unearth vous fait remonter le temps. Ou plus exactement, il vous ouvre les yeux sur ses ravages.

Il y a des milliers d’années, nos ancêtres avaient bâti de majestueuses grandes villes. Depuis, le temps a passé et ces villes ne sont plus que des ruines. A vous, en tant que joueur, de permettre à votre tribu de réclamer un maximum de Ruines, qui sont représentées en jeu par des cartes au format tarot.

Cette ambiance nostalgique transpire à chaque détail des cartes mises en jeu.

C’est superbe, mais c’est également un peu glacial. Pas forcément très bon pour l’ambiance entre potes, et c’est un peu dommage finalement.

En haut, des cartes uniques que vous achèterez pour récupérer des points et pouvoirs.
En haut, des cartes uniques que vous achèterez pour récupérer des points et pouvoirs.

Ce qui est également regrettable, c’est que le thème s’efface derrière les mécaniques. Après seulement quelques tours de jeu, on finit par ne plus faire attention qu’à la valeur des dés et à la couleur des cartes. Tant pis, car la mécanique est efficace. Ou plutôt, on devrait dire LES mécaniques.

Tout plein de mécaniques


Unearth reprend à son compte un certain nombre de mécaniques : pose de tuiles, lancer de dés, majorité ou encore collection.

Votre but, en tant que joueur, est d’obtenir des cartes Ruine. A la fin de la partie, vous marquez un certain nombre de points en fonction du nombre de carte Ruine de couleur identique, ou au contraire de couleurs complémentaires.

Ces cartes Ruine sont posées devant les joueurs, et peuvent être de cinq couleurs différentes. Elles ont chacune un certain nombre de Pierres dessus (deux ou trois), ainsi qu’un nombre en haut à droite.

Ce nombre correspond à la valeur des dés cumulés sur cette carte (entre 9 et 17) qui permettra de définir qui va la récupérer.

Votre but : avoir une majorité grâce à vos dés pour récupérer la Ruine concernée.
Votre but : avoir une majorité grâce à vos dés pour récupérer la Ruine concernée.

Des dés de formes différentes


Ce qui étonne d’abord lorsque l’on ouvre la boîte de Unearth, ce sont les dés : ils sont de formes et de couleurs différentes.

Et pour cause : chaque joueur va récupérer 5 dés à sa couleur : 3 dé 6, 1 dé 8 et 1 dé 4.

A votre tour de jeu, vous allez choisir un dé et, avant de le lancer, vous allez mentionner quelle carte Ruine vous convoitez.

Vous lancez votre dé et le placez sur la carte Ruine. Si la somme des valeurs des dés est supérieure ou égale à celle présente sur la carte, cette dernière va aller au joueur qui a le dé de la plus grande valeur sur la carte. Il est donc ici question de majorité.

Il faudra donc la jouer fine et savoir quel dé lancer : un dés de 6, un dé de 8 ou au contraire un dé de 4 ?

Ces cartes vous donneront des capacités spéciales vraiment utiles.
Ces cartes vous donneront des capacités spéciales vraiment utiles.

Mais pourquoi utiliser un dé de 4 quand il faut faire un score le plus haut possible allez-vous judicieusement me dire ?

Tout simplement parce que si on fait moins de 3, on récupère une Pierre qui se trouve sur la carte.

Du placement de tuile


Et arrive alors une autre mécanique utilisée par Unearth : le placement de tuiles, qui sont ici appelée des Pierres.

Ces Pierres sont octogonales. Vous pouvez les placer un peu comme vous voulez. Mais le but, c’est de faire des cercles. Lorsque vous bouclez un cercle avec des Pierres, vous allez pouvoir construire une Merveille, qui vous rapportera des points supplémentaires en fin de partie.

Mais attention, une Merveille, cela ne se construit pas comme ça ! Vous pourrez les construire en fonction de la couleur des Pierres qui l’entourent. Ainsi, si vous avez des couleurs différentes, vous ne pourrez construire qu’une Merveille Mineure, qui ne vous rapportera que jusqu’à 4 points. Si au contraire vous n’utilisez que des Pierres d’une seule et même couleur, vous pourrez construire une Merveille Majeure qui vous rapportera jusqu’à 8 points.

Les pierres, dans un joli sac.
Les pierres, dans un joli sac.

A cela s’ajoutent des Merveilles particulières, qui changent à chaque partie. Il faudra alors faire vite, car c’est premier arrivé, premier servi.

Cela ajoute du choix aux joueurs : allez-vous vous concentrer sur l’acquisition de cartes Ruine ou sur l’acquisition de Pierre pour construire des Merveilles ? Forcément, il vous faudra faire un peu des deux pour pouvoir prétendre à la victoire.

Un jeu de dés, donc avec plein de hasard ?


Qui dit jeu de dés, dit forcément gros hasard. Enfin, la plupart du temps. Et dans Unearth, c’est le cas… Mais tout le sel du jeu est de savoir comment le dompter, ce hasard.

Pour cela, des cartes Fouille sont disponibles. Vous les piochez au moment de récupérer une carte Ruine, si ce n’est pas vous qui la recevez.

Ces cartes vous permettent d’influencer les résultats de vos dés (et également de ceux de vos adversaires). Vous pouvez les jouer au début de votre tour, histoire de vous faciliter la tâche : “ajoutez 2 à votre jet de dé 6” ou encore “Donnez une valeur et relancez tous les dés de cette valeur présents sur ces ruines”.

Vous devrez placer ces pierres de façon intelligente.
Vous devrez placer ces pierres de façon intelligente.

De quoi bien rallonger la durée de votre tour. Mais ce que l’on y perd en rythme, on y gagne en stratégie… et en imprévisibilité. Un peu de chaos, ça ne fait pas de mal, non ?

Un bon mélange de genres


Unearth a pas mal buzzé lors de son annonce à la GenCon. Il faut dire qu’il a tout pour lui : joli et facilement accessible. Et en plus, il y a des dés.

Mais finalement, on est très loin d’un jeu de hasard. Certes, il y en a, c’est une certitude, mais l’ensemble reste fun, d’autant que les interactions entre les joueurs sont bel et bien présentes - notamment grâce aux cartes Fouilles.

C’est beaucoup plus mécanique que thématique, mais ça fonctionne très bien, alors pourquoi ne pas y jeter un oeil et y lancer quelques dés ?


Les cartes Ruines, qui mettent en avant l'esthétique très marquée de Unearth.
Les cartes Ruines, qui mettent en avant l'esthétique très marquée de Unearth.


Le dos de la boite de Unearth.
Le dos de la boite de Unearth.



Unearth, un jeu pour 2-4 joueurs de Jason Harner et Matthew Ransom, illustré par David Pietrandrea et Jesse Riggle, édité par Edge Entertainment pour des parties d'environ 30-60min.
Age conseillé : 8+.
bon petit jeu

Unearth

Unearth est un bon jeu familial. Simple d’accès, ses différentes mécaniques permettent à ceux qui aiment réfléchir le choix de faire des choix.

La note : 4/6 (bon petit jeu)