Pour sa seule apparition sur Super Nintendo, le moins que l'on puisse dire c'est que ce Zelda aura laissé sa trace dans le monde du jeu vidéo...

Ce troisième épisode fait fi du second, beaucoup trop axé action. Avec ses passages en vue de côté, il tranchait trop avec le côté aventures du premier. Zelda III est donc uniquement en vue du dessus, avec des graphismes remis au goût du jour. De plus, le jeu est intégralement traduit en français, chose assez rare à l'époque pour être mentionnée.

Durant une nuit pluvieuse, une voix vous tire de votre sommeil. C'est la princesse Zelda qui s'adresse à vous par télépathie. Vous vous levez, et tombez sur votre oncle, en tenue de combat, qui vous informe qu'il ne rentrera qu'au matin. Bravant le mauvais temps, vous vous infiltrez dans le château, là où la princesse affirme être détenue. Vous y croiserez votre oncle à l'agonie, qui vous confira son épée. Vous libèrerez ainsi la princesse Zelda... Ce n'est que le début de votre aventure.

L'inoubliable Zelda III.
L'inoubliable Zelda III.

Tous ceux qui se sont essayé à cette pièce magistrale se souviendront avec nostalgie de ces premières minutes de jeu. Tout est gravé dans leur tête et a certainement contribué à leur insuffler une passion du jeu vidéo qui sévit peut-être encore aujourd'hui.

Difficile ensuite de parler d'un tel jeu, tant le ressenti est fort. Les graphismes sont magnifiques. Encore aujourd'hui, il n'ont pas pris une ride. En dehors de la carte, dans un mode 7 plutôt vieillot, le jeu n'a pas besoin de retouche visuelle. La musique est toujours aussi envoûtante, avec des mélodies tout aussi cultes que ne l'est le jeu en lui-même.

Le principe de jeu est posé, et, comme dit plus haut, reprend les bases du premier épisode. Vous avez donc principalement votre épée, mais au fur et à mesure de votre progression, vous découvrirez de nouveaux items comme un bouclier, un arc ou un boomrang qui vous seront bien utile. La plupart du temps, vous les dégoterez dans l'un des donjons qui composent le jeu. Cela relance ainsi à chaque fois l'intérêt pour le jeu puisque vous avez de nouveaux "jouets" à essayer.
A chacun son utilité, et à chacun de vous permettre de progresser et trouver des trésors enfouis. Car Zelda III ne compte pas vraiment de quêtes annexes à proprement parler, mais il fourmille de bonus à découvrir : faire péter une bombe par-ci pour découvrir une grotte, sauter du haut d'une chute d'eau pour en découvrir une autre, etc.

L'alternance entre action et réflexion est particulièrement bien dosée. Les combats contre les boss sont souvent très funs, vous imposant de découvrir le point faible de chacun d'entre eux avant de pouvoir en venir à bout. Côté réflexion, certaines phases - comme le passage avec le miroir qui vous fait alterner deux mondes distincts - vous fera parfois vous cogner la tête contre les murs.
Mais dans tous les cas, il est totalement impossible de lâcher la manette.
culte, indispensable !

Zelda III - A Link To The Past

Zelda III est l'un des meilleurs jeux d'aventure jamais créés. Assez long, il sait laisser la place à l'imaginaire du joueur, chose très rare dans le genre. Derrière ce côté niais typiquement Nintendo se cache une oeuvre maitresse élevant le média du jeu vidéo au statut d'art, rien que ça.

La note : 6/6 (culte, indispensable !)