Après un premier épisode classique mais bigrement efficace, Obscure nous revient dans un second opus beaucoup plus mitigé.

La recette est ici toujours la même : on se base sur les poncifs du teen movie - Scream, Souvient toi l'été dernier et consorts - pour en faire un jeu vidéo, à la sauce survival horror.
Le premier épisode était aussi court qu'efficace, et réussissait parfaitement son pari. Malheureusement, ici, la recette s'essouffle tellement que l'on n'a bientôt plus envie de continuer.

L'histoire débute quelques temps après le premier épisode, mais finalement, il n'y a pas vraiment besoin d'avoir fait le premier pour apprécier cet Obscure deuxième du nom.
Tout tourne une fois de plus autour d'un mix de fleurs qui prennent possession des vivants.
Les séquences animées sont assez ratées, avec des personnages raides et pas expressifs pour un sou. C'est déjà un point noir pour l'histoire, qui se révèle être totalement bateau.

Le très décevant Obscure 2.
Le très décevant Obscure 2.

Et ce n'est pas le déroulement du jeu qui va relever le niveau. Le gameplay reste en gros le même, mais cette fois vous avez constamment un coéquipier. Cela fait plus crédible (ben oui, dans les situations de crise on reste ensemble), mais c'est parfois assez lourd. On est également très loin de l'entraide d'un Army Of Two, car seulement quelques séquences utiliseront réellement les deux personnages en même temps.
De même, chaque protagoniste a des compétences particulières, qu'il faudra utiliser (force, piratage, etc).
Chose assez sympa, il est possible de jouer à deux, mais c'est assez laborieux, la caméra ne prenant en compte que le joueur 1.

Le level design est assez daté, et les énigmes souvent gonflantes, si bien que l'on a plus envie d'arrêter de jouer que de trouver la solution.
à peine moyen

Obscure II

Obscure 2 n'est pas un mauvais jeu, il est juste très moyen e trop monotone. Entre une histoire moyenne, une réalisation datée et un gameplay lourdingue, il se fait totalement rétamer par la concurrence.

La note : 2/6 (à peine moyen)