Armé de votre moustache et d'un aspirateur, vous allez devoir nettoyer des scènes de crime. Sauf que les flics, eux, ne sont pas forcément d'accord.

Bienvenue dans les années 70


Belle moustache, lunettes de soleil trop grandes rivées sur le pif, chemise à fleurs à la Magnum, vous portez tout l'attirail des années 70. Et vous avez la classe. Ou pas.

Graphiquement, on est en mode rétro. Côté direction artistique, on est en mode années 70. Et ça pète, c'est particulièrement réussi.

Une esthétique très réussi, et qui colle bien à l'ambiance !
Une esthétique très réussi, et qui colle bien à l'ambiance !

Et vous, vous êtes qui ? Un nettoyeur. Pas à la manière de Jean Reno dans Léon. Non, plutôt du genre de celui qui passe après. Oui, vous nettoyez les scènes de crime.

Profession : nettoyeur


Sauf que vous n'êtes pas un nettoyeur de la police scientifique, mais un freelance embauché par la mafia.

Du coup chaque niveau se déroule après un coup de fil. A vous ensuite de faire le ménage alors que les flics tournent encore sur les lieux du crime.

Votre objectif : nettoyer le terrain sans vous faire prendre.
Votre objectif : nettoyer le terrain sans vous faire prendre.

En fonction du niveau, vous aurez plusieurs objectifs : porter les cadavres jusqu'au coffre de votre voiture, mais également nettoyer le sang.

Le tout se déroule donc sous forme de ballet qu'il va falloir recommencer des dizaines de fois afin de rentrer dans le timing, à la manière d'un Hotline Miami.

Les premiers niveaux sont fun à souhait. La recette fonctionne parfaitement. Le soucis, c'est qu'au gré des niveaux, la sauce reste la même, et l'ensemble s'essouffle un peu.

La vue d'ensemble est indispensable pour préparer votre action.
La vue d'ensemble est indispensable pour préparer votre action.

Mais bon, vous n'allez peut être pas le voir tant le challenge est élevé.

Il faut aimer se faire mal


Serial Cleaner s'inscrit dans la plus pure tradition des die and retry, ces jeux à la difficulté dantesque qui vous imposent de connaître un niveau par coeur avant de pouvoir réussir.

Et à la moindre erreur, il faut recommencer le niveau du début. Autant dire que lorsque vous avez plusieurs cadavres à "nettoyer" et que vous vous faites niquer en trimbalant le troisième, vous l'avez plutôt mauvaise.

Un bon conseil : jouez par petites sessions, sous peine d'encastrer votre manette - voir carrément votre console si vous jouez en nomade - dans le mur le plus proche.

Bref, je suis trop vieux pour ces conneries.
moyen

Serial Cleaner

Serial Cleaner est un bon représentant du jeu où faut se la jouer discret. Extrêmement punitif, il s'adresse aux hardcore gamers qui savent resperer par le nez et surmonter leur pulsions d'encastrage de cette #&#$*% de console dans le mur.

La note : 3/6 (moyen)